SUSIE

Bienvenue dans mon monde

Sia chanteuse

Breathe me

Image de prévisualisation YouTube

Soon we’ll be found

Image de prévisualisation YouTube

I go to sleep

Image de prévisualisation YouTube

My love

Image de prévisualisation YouTube

So bored

Image de prévisualisation YouTube

Ho father (reprise Madonna)

Image de prévisualisation YouTube

 

http://siamusic.net/

http://www.myspace.com/siamusic

Pas comme les autres…

Classé dans : FILMS / SERIES — susie @

b00004vyon08lzzzzzzz.jpg

 Vol au-dessus d’un nid de coucou-1975-Jack Nicholson

Rebellion dans un hôpital psychiatrique à l’instigation d’un malade qui se révolte contre la dureté d’une infirmière.

rainman.jpg

  Rain Man-1989- Dustin Hoffman, Tom Cruise

A la mort de son père, Charlie Babbitt, homme d’affaires pressé, hérite d’une vieille Buick qu’il convoitait depuis longtemps mais se voit spolié de quelque trois millions de francs versés à l’Institution psychiatrique Wallbrook au profit d’un bénéficiaire anonyme. Charlie se rend a Wallbrook et découvre l’heureux bénéficiaire. Il s’agit de Raymond, savant autiste, celui qu’il appelait dans son enfance Rain Man, qui représente ses seuls souvenirs heureux et qui n’est autre que son frère.

 349vb.png

Mr Jones-1994- avec Richard Gere

Généreux, attachant, plein de charme, Mr. Jones est un homme exceptionnel. Cependant il souffre d’une maladie psychique que les médecins appellent une psychose maniaco-dépressive qui l’entraine parfois à des actes inconsidérés, mettant en danger sa propre sécurité et celle des autres. Apres un excès d’enthousiasme pour Beethoven, il se retrouve a l’hopital psychiatrique où le docteur Elizabeth Bowen le prend en charge. C’est le debut de la guérison et d’une belle histoire d’amour!

forrestgump.jpg

 Forrest Gump-1994 avec Tom Hanks

Quelques décennies d’histoire américaine, des années 1940 à la fin du XXème siècle, à travers le regard et l’étrange odyssée d’un homme simple et pur, Forrest Gump.

 12019nelll.jpg

Nell-1995- avec Jodie Foster

Dans les forêts de Caroline du Nord, une vieille femme vivant en ermite décède. Le shérif Todd Peterson et le médecin local Jerome Lovell découvrent que la défunte a laissé une fille, Nell, née d’un viol survenu vingt ans auparavant. La jeune fille a été élevée à l’écart du monde et dans la crainte des hommes…

 shine.jpg

Shine-1997-Geoffrey Rush

L’histoire de « Shine » s’inspire de la vie de David Helfgoot, pianiste australien né à Melbourne, qui dès son plus jeune âge fit preuve de dons exceptionnels. Quelques années plus tard, de graves troubles psychiques l’éloignèrent de la scène pendant près de dix ans. Cependant, en 1984, il fit un retour triomphal qui relança sa carrière

instinct.jpg

 Instinct-1999- Antony Hopkins

Ethan Powell, brillant primatologue, a vécu dans la jungle rwandaise une expérience limite qu’aucun être civilisé n’avait jamais connue. De ce mystérieux voyage initiatique, conclu dans un bain de sang, Powell est revenu brisé, hagard, muré dans un silence obstiné. Accusé d’avoir tué trois gardes forestiers, l’ »Homme perdu » a été transféré à la prison d’Harmony Bay. Theo Caulder, psychiatre à l’université de Miami, se voit confier l’expertise de l’état mental de Powell. Compétent et ambitieux, Theo voit là l’occasion de se faire un nom et de devenir célèbre.

unevievoleegirlinterrupted1999reference.jpg

 Une vie volée-2000-avec Winona Ryder, Angelina Jolie

En 1967, lors d’un entretien avec un psychanalyste, Susanna Kaysen apprend qu’elle souffre d’un trouble de la personnalité. Elle est envoyée dans un hôpital psychiatrique renommé de la Nouvelle-Angleterre et se retrouve dans un univers étrange peuplé de jeunes filles aussi séduisantes que dérangées, telle Lisa, une charmante sociopathe qui met au point avec elle une désastreuse tentative d’évasion.

A lire, à dévorer:

Le destin miraculeux d’Edgar Mint (Brady Udall)

Sinéad O’Connor

Classé dans : Musique-4/ PORTISHEAD-O CONNOR — susie @

sinead1.jpg

Les premières apparitions de Sinead O’Connor avec son crâne rasé et son regard empli de rage ont percuté le rock européen, jusqu’à être affublée du surnom de Skinhead O’Connor. La belle Irlandaise écrit et produit son premier album The Lion and the Cobra en 1988. Voix translucide et énergique de la même veine que celle de Kate Bush, Sinead s’impose à la pop. Elle se rase la tête car sa maison de disque lui trouvait les cheveux trop courts : provocatrice ? Bien obligée dans un monde de macho et surtout dans une Irlande ultra catholique. Sinead au fil de ses chansons se révolte, dénonce, s’insurge refusant l’hypocrisie du monde. Nothing Compares 2 U est un de ses titres les plus remarqués. En 1992, Sinead accumule les provocations : elle refuse de chanter l’hymne américain lors de l’un de ses concerts, déchire la photo du Pape en direct à la télé devant 50 millions d’américains. Elle participe à de nombreuses manifestations contre le SIDA et pour Amnesty International. Les albums se suivent sans se ressembler, toujours d’une grande qualité. Après une collaboration avec Asian Dub Foundation, Sinead O’Connor signe en 2003 l’album She Who Dwells in the Secret Place of the Most High Shall Abide under the Shadow of the Almighty. La même année elle annonce son envie de se retirer de la scène musicale. Elle sort en mai 2005 un CD intitulé Collaborations, reprenant ses plus grands duos et sur lequel on retrouve, entre autres, Massive Attack, U2, Benjamin Zephaniah, Asian Dub Foundation, Peter Gabriel, Moby ou The Edge.

Three babies

Image de prévisualisation YouTube

Troy

Image de prévisualisation YouTube

I’ll remember it
And Dublin in a rainstorm
And sitting in the long grass in summer
Keeping warm
I’ll remember it
Every restless night
We were so young then
We thought that everything
We could possibly do was right
Then we moved
Stolen from our very eyes
And I wondered where you went to
Tell me when did the light die
You will rise
You’ll return
The phoenix from the flame
You will learn
You will rise
You’ll return
Being what you are
There is no other Troy
For you to burn
And I never meant to hurt you
I swear I didn’t mean
Those things I said
I never meant to do that to you
Next time I’ll keep my hands to myself instead
Oh, does she love you
What do you want to do?
Does she need you like I do?
Do you love her?
Is she good for you?
Does she hold you like I do?
Do you want me?
Should I leave?
I know you’re always telling me
That you love me
Just sometimes I wonder
If I should believe
Oh, I love you
God, I love you
I’d kill a dragon for you
I’ll die
But I will rise
And I will return
The Phoenix from the flame
I have learned
I will rise
And you’ll see me return
Being what I am
There is no other Troy
For me to burn
And you should’ve left the light on
You should’ve left the light on
Then I wouldn’t have tried
And you’d never have known
And I wouldn’t have pulled you tighter
No I wouldn’t have pulled you close
I wouldn’t have screamed
No I can’t let you go
And the door wasn’t closed
No I wouldn’t have pulled you to me
No I wouldn’t have kissed your face
You wouldn’t have begged me to hold you
If we hadn’t been there in the first place
Ah but I know you wanted me to be there oh oh
Every look that you threw told me so
But you should’ve left the light on
You should’ve left the light on
And the flames burned away
But you’re still spitting fire
Make no difference what you say
You’re still a liar
You’re still a liar
You’re still a lawyer

http://www.sinead-oconnor.com/

Dead can Dance

Classé dans : Musique-4/ DEAD CAN DANCE — susie @

 

dcd1.jpg

Spéciale dédicace à ma plus vieille amie,avec qui j’ai découvert ce groupe, à nos 20 ans d’amitié Vanessa…

Dead Can Dance est un groupe britannico-australien
composé essentiellement de Lisa Gerrard
(née le 12 avril 1961 à Melbourne, Australie)
et de Brendan Perry
(né le 30 juin 1959 à Londres, Royaume-Uni).
En 1981 à Melbourne, Lisa Gerrard et Brendan Perry se rencontrent
et décident de fonder Dead Can Dance.
(un nom inspiré du nom d’un masque aborigène apparemment macabre
mais qui devait symboliser la capacité
des choses « inanimées » à devenir animées
comme les instruments de musique par exemple…)
le groupe se sépare en 1998 mais s’est reformé
en 2005 pour une tournée mondiale.
Dead Can Dance a été l’un des fers de lance
du label discographique indépendant britannique 4AD,
avec d’autres groupes tels que Bauhaus, les Cocteau Twins,
les Pixies, This Mortal Coil ou les Throwing Muses.
Les deux membres fondateurs, Brendan Perry et Lisa Gerrard,
ont développé leur propre univers,évoluant
de la cold wave originelle vers des musiques d’inspiration
liturgiques et médiévales aux sonorités incantatoires
voire magiques, avant d’aboutir à une musique plus folklorique
aux emprunts nord-africains, sud-américains ou asiatiques
.

Oman

Image de prévisualisation YouTube

dcd.jpg

  la voix de Lisa Gerrard est l’un des éléments essentiels de l’originalité de Dead Can Dance. Vêtue d’une longue robe blanche, ses cheveux blonds noués en tresses pareilles à une couronne, elle est l’image vivante, lors de ses trop rares apparitions scéniques, d’une grande prêtresse primitive et hiératique. Le corps bouge à peine lorsqu’elle joue d’antiques instruments comme le cymbalon et le son métallique des cordes frappées se mêle à cette voix d’opéra, grave, profonde, puissante et presque androgyne. Là où Lisa Gerrard psalmodie des complaintes qui semblent être parvenues du fond des âges, Brendan Perry chante en anglais, leur langue maternelle, des textes mélancoliques, sombres, qui n’auraient pas déplu aux plus grands poètes anglo-saxons.

 

deadcandance.jpg

Leur style solennel et sombre leur a attiré une armée de fans
provenant de la culture gothiques.
Jouant avec les instruments, les sons et les harmonies,
Dead Can Dance a su se construire un univers mystique
extraordinaire. Le groupe s’est séparé en 1998.
Lisa poursuit une carrière solo et reviens sur le devant de la scene.
Un Golden Globe lui a été décerné pour la musique du film Gladiator,
écrite en collaboration avec le compositeur Hans Zimmer.

dcd1.jpg
2005 marque la reformation du groupe avec une tournée européenne
et nord-américaine…
dcdalbum.jpg

Cantara

Image de prévisualisation YouTube

  Musicalement inclassable (il serait restrictif et maladroit de les classer dans des cases aussi antagonistes que « gothique », « new age », « cold wave » ou « world music »), Dead Can Dance est avant tout une expérience esthétique et poétique au cœur du Spleen et de l’Ideal, titre d’un de leurs albums sorti en 1985, hommage à Charles Baudelaire qui traduit admirablement l’univers du duo. La tristesse face à la beauté de la nature, la brièveté et l’absurdité de l’existence humaine, l’évocation du souvenir, la quête de l’œuvre d’art comme lien avec le divin sont en effet les véritables thèmes de la musique de Dead Can Dance et cela, même lorsque Lisa Gerrard chante dans des sortes de glossolalies, langages inventés rappelant des langues anciennes, oubliées et comprises des seules initiés.     

212.jpg          

C’est, de tout ce que j’ écoute, le groupe qui m’a le plus fait voyager …

Je crois que si je devais me définir j’utiliserais cette musique là ….

Elle m’a accompagnée durant mon adolescence…

Lorsque j’écoute la voix de Lisa Gerrad je me sens lovée, bercée, je me retrouve enfin.

DEAD CAN DANCE fera à jamais parti de mon no-man’s land…

Etherée…Mystique…Humaine…

     Ubiquitous Mr Lovegrove

Image de prévisualisation YouTube

1987- album:Within the realm of dying sun

1988- album:The serpent’s egg  

  1990-album: Aion    

1993- album:Into the labyrinth

UNE PETITE COMPILATION A S’OFFRIR ET A OFFRIR

2003- DEAD CAN DANCE- WAKE

Rakim

Image de prévisualisation YouTube

Sanvean

Image de prévisualisation YouTube

http://www.deadcandance.com/

http://www.lisagerrard.com/main.html

http://www.brendan-perry.com/

 

1275624976l.jpg

Creshent

Image de prévisualisation YouTube

 

Petit Art |
mon grenier que j'aime |
GD LA PALETTE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | la fée zen
| KOUT'fil New-Look
| TCHOLLE AND CO