SUSIE

Bienvenue dans mon monde

  • Accueil
  • > Recherche : coeur déchiré

L’ATTENTE

Classé dans : — susie @

untitled.bmp

J’attends encore…

Et cette attente me déchire le cœur

Alors mon cœur se brise

Et mon corps se révolte

Je crie

Je pleure

Je me frappe le visage

Je me tape la tête contre le mur

Je me griffe la peau

Je bois

Je fume

Je renverse le matelas

La table

Les tableaux

Je déchire les photos

Et la robe que je porte

Je n’ai peur de rien

Je me retrouve nue

Pas de bijou

Pas de vêtement

Aucune protection

Fragile comme mon âme

Écorchée vive

Sans espoir

Et je me sens seule

Et je suis épuisée

Agenouillée

A terre

Désemparée

Il me reste la colère

Mon putain de désespoir

Et ce ventre que j’encercle de mes mains tremblantes

Ce ventre inutile où réside ma rage

Et je n’ai ni la force d’en finir

Ni le courage de la combattre

Je ne veux plus parler

Je ne veux plus rien faire

Je veux rester là

Prostrée dans un mutisme absolu

Écouter les battements de mon coeur

Et sentir le monstre en moi me bouffer les entrailles

Il se nourrit de tous mes échecs

De tous mes manques

Mes frustrations

Mes désirs inassouvis

Mes peurs d’enfants

Il est beau mon monstre

Il est puissant et avide

Un jour il saura arrêter la machine

Il aura gain de cause

Et mes tourments cesseront enfin

Plus de cris

Plus de larmes

Plus de vie.

Abdl al Malik

Classé dans : Musique-1/ FRANCAISE — susie @

leseurockeennesdebelforttopabdalmalik001.jpg

D’origine congolaise, Abd al Malik – de son vrai nom Régis – vit à Brazzaville une partie de son enfance. Il arrive en France en 1981, et s’installe avec sa grande famille - il a six frères et soeurs – à Strasbourg, dans un quartier difficile. Après le divorce de ses parents et malgré une scolarité brillante, Régis tombe dans la délinquance. Alors chrétien convaincu, il se convertit à l’islam à l’âge de seize ans, prend le nom d’Abd al Malik et fréquente les milieux extrémistes. Il commence une carrière dans le rap avec le groupe N.A.P. (pour New African Poets), dont la notoriété devient bientôt nationale avec les albums ‘La Racaille sort un disque‘ puis ‘La Fin du monde’. Ces succès alertent les responsables religieux d’Abd al Malik qui ne lui permettent de continuer ses activités artistiques que s’il présente préalablement ses textes à un comité. En plein doute, il découvre le soufisme, qui répond à toutes les questions qu’il se pose. Il découvre que l’islam est aussi une religion de tolérance et devient alors militant de la paix. Il raconte ce renouveau spirituel dans le livreQu’ Allah bénisse la France‘, paru en 2004. Il sort un dernier opus avec N.A.P. – ‘A l’intérieur de nous‘ – avant de se lancer dans une carrière solo avec ‘Le Face-à-face des coeurs‘ en 2004, et enfin ‘Gibraltar‘ en 2006, album de la consécration pour lequel il reçoit une victoire de la musique dans la catégorie Musiques urbaines. Lors de l’été 2007, il est en tête d’affiche de plusieurs concerts dans le cadre de nombreux festivals. Abd al Malik, rappeur au grand coeur, prouve à sa manière que l’amour est la plus belle des quêtes.

Gibraltar

Image de prévisualisation YouTube

Sur le détroit de Gibraltar, y’a un jeune noir qui pleure un rêve qui prendra vie, une fois passé Gibraltar.
Sur le détroit de Gibraltar, y’a un jeune noir qui se d’mande si l’histoire le retiendra comme celui qui portait le nom de cette montagne.
Sur le détroit de Gibraltar, y’a un jeune noir qui meurt sa vie bête de « gangsta rappeur » mais …
Sur le détroit de Gibraltar, y’a un jeune homme qui va naître, qui va être celui qu’les tours empêchaient d’être.
Sur le détroit de Gibraltar, y’a un jeune noir qui boit, dans ce bar où les espoirs se bousculent, une simple canette de Fanta.
Il cherche comme un chien sans collier le foyer qu’il n’a en fait jamais eu, et se dit que p’t-être, bientôt, il ne cherchera plus.
Et ça rit autour de lui, et ça pleure au fond de lui.
Faut rien dire et tout est dit, et soudain … soudain il s’fait derviche tourneur,
Il danse sur le bar, il danse, il n’a plus peur, enfin il hurle comme un fakir, de la vie devient disciple.
Sur le détroit de Gibraltar y’a un jeune noir qui prend vie, qui chante, dit enfin « je t’aime » à cette vie.
Puis les autres le sentent, le suivent, ils veulent être or puisqu’ils sont cuivre.
Comme ce soleil qui danse, ils veulent se gorger d’étoiles, et déchirer à leur tour cette peur qui les voile.
Sur le détroit de Gibraltar, y’a un jeune noir qui n’est plus esclave, qui crie comme les braves, même la mort n’est plus entrave.
Il appelle au courage celles et ceux qui n’ont plus confiance, il dit : « ramons tous à la même cadence !!! ».
Dans le bar, y’a un pianiste et le piano est sur les genoux, le jeune noir tape des mains, hurle comme un fou.
Fallait qu’elle sorte cette haine sourde qui le tenait en laisse, qui le démontait pièce par pièce.
Sur le détroit de Gibraltar, y’a un jeune noir qui enfin voit la lune le pointer du doigt et le soleil le prendre dans ses bras.
Maintenant il pleure de joie, souffle et se rassoit.
Désormais l’Amour seul, sur lui a des droits.
Sur le détroit de Gibraltar, un jeune noir prend ses valises, sort du piano bar et change ses quelques devises,
Encore gros d’émotion il regarde derrière lui et embarque sur le bateau.
Il n’est pas réellement tard, le soleil est encore haut.
Du détroit de Gibraltar, un jeune noir vogue, vogue vers le Maroc tout proche.
Vogue vers ce Maroc qui fera de lui un homme …
Sur le détroit de Gibraltar … sur le détroit de Gibraltar …
Vogue, vogue vers le merveilleux royaume du Maroc…

Sur le détroit de Gibraltar, vogue, vogue vers le merveilleux royaume du Maroc …

Les autres

Image de prévisualisation YouTube
http://www.abdalmalik.fr/

Candy

Classé dans : Dessins animes/ENFANCE — susie @

Image de prévisualisation YouTube

Candy est une petite orpheline receuillie dans la neige alors qu’elle n’est qu’un bébé par Soeur Maria et Mademoiselle Pony. Annie a été trouvée le même jour que Candy. Elles se promettent de rester ensemble pour la vie. Mais un jour, une famille trés fortunée vient à l’orphelinat et adopte Annie. C’est un déchirement. Annie envoit à contre coeur une lettre à Candy lui disant qu’elle ne peut plus lui écrire car elle fait partie de la haute société. Candy, très attristée, part alors en haut d’une colline pour pleurer… et fait la rencontre d’un jeune garçon en kilt qui joue de la cornemuse. Il la reconforte et laisse dans l’herbe un médaillon avec la lettre A. Ce sera sa seule rencontre avec son « prince des collines ». Candy a 6 ans, elle ne l’oubliera jamais.

http://www.candyneige.com/

Howard Buten

Classé dans : LIVRES/POESIE — susie @

bubutenportrait.jpg

Howard Buten  .

Né dans le Michigan,Detroit en 1950 mais excellent francophone, Howard Buten est tour à tour : clown, psychologue, danseur, musicien et romancier…C’est un psychologue clinicien et un écrivain américain, il s’interesse au monde des enfants autistes

images3.jpg

Son activité artistique s’est dévoilé par la création du clown Buffo : Ce personnage de clown muet rappelant vaguement le personnage que cré autrefois le mime Marceau s’est construit au fil des années. Buffo fut créé en 1973 aux États-Unis, par des improvisations jouées en public.

Quand j’avais 5 ans je m’ai tué

Jessica…voilà le nom qui revient sans cesse dans la tête de Gilbert surnommé Gil, un petit garçon de 8 ans renfermé sur lui-même. Il vit le monde comme un rêve, seul dans son silence. Il a sans doute vécu de trop grands sentiments. À cause de cela, Gil se retrouve dans une maison spécialisée, appelée « Home d’enfants les Pâquerettes ». Là, Gil est délaissé par tout le monde sauf par le médecin et l’infirmière qui s’occupent de lui. Un jour, sa vie a basculé, car les adultes n’ont pas su comprendre son amour et l’ont transformé en un acte sordide.

  Film « Quand j’avais 5 ans je m’ai tué » de Jean -Claude Sussfeld (1994)
 

 Le coeur sous un rouleau compresseur (la suite de Quand j’avais 5 ans…)

« Une semaine plus tard j’ai reçu une lettre ré-expédiée par mes parents.
Cher Gil,
je ne peux expliquer pourquoi. je l’ignore moi-même. Mais je suis utile, ici. je fais des choses utiles. Laisse-moi vivre ma vie. je suis en sûreté dans cette existence et, d’une certaine façon, j’aime mon mari. Crois que je t’aimerai toujours.
Jessica
Je l’ai déchirée en mille morceaux que j’ai lancés à travers la pièce. Je les ai regardés tourbillonner jusqu’au plancher comme un vol de feuilles mortes. Et puis je me suis jeté à quatre pattes pour les ramasser et les tenir longtemps, long-temps dans ma main. Et puis je les ai mis dans la bouilloire et je les ai fait bouillir jusqu’à ce qu’ils soient entièrement dissous. J’ai emporté cette eau dans la salle de bains et je l’ai versée dans la baignoire.
J’y suis resté assis pendant une heure. Et puis j’ai mis une cravate et je suis allé voir un psychiatre. »Une semaine plus tard j’ai reçu une lettre ré-expédiée par mes parents.
Cher Gil,
je ne peux expliquer pourquoi. je l’ignore moi-même. Mais je suis utile, ici. je fais des choses utiles. Laisse-moi vivre ma vie. je suis en sûreté dans cette existence et, d’une certaine façon, j’aime mon mari. Crois que je t’aimerai toujours.
Jessica
Je l’ai déchirée en mille morceaux que j’ai lancés à travers la pièce. Je les ai regardés tourbillonner jusqu’au plancher comme un vol de feuilles mortes. Et puis je me suis jeté à quatre pattes pour les ramasser et les tenir longtemps, long-temps dans ma main. Et puis je les ai mis dans la bouilloire et je les ai fait bouillir jusqu’à ce qu’ils soient entièrement dissous. J’ai emporté cette eau dans la salle de bains et je l’ai versée dans la baignoire.
J’y suis resté assis pendant une heure. Et puis j’ai mis une cravate et je suis allé voir un psychiatre. »

   MOnsieur Butterfly        

  Quand est-ce qu’on arrive?

 

Petit Art |
mon grenier que j'aime |
GD LA PALETTE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | la fée zen
| KOUT'fil New-Look
| TCHOLLE AND CO