SUSIE

Bienvenue dans mon monde

VOYAGE ASTRAL

Classé dans : AU-DELA/ KARDEC/SPIRITUALITE — susie @
La voie droite est à la portée de tous, mais l’humanité cherche trop loin

Qu’est-ce que le « Voyage Astral » et pourquoi faisons-nous tant de cas à son sujet ? Eh bien, c’est très simple : c’est très important que vous appreniez à le faire consciemment parce que la majorité de vous le faites sans le savoir, la nuit. Chaque nuit, en s’endormant, la majorité des individus quittent leurs corps physiques inconsciemment et voyagent durant la nuit dans des endroits très éloignés. Comme la majorité des gens sont inconscients de ce processus très naturel – croyances religieuses ou autres – ils se réveillent en pensant qu’ils ont juste rêvé ou fait un cauchemar, selon leurs voyages nocturnes.

J’ai mentionné précédemment que la majorité des individus le font ; ceci signifie qu’il y a plusieurs personnes qui ne le peuvent pas et ce, par leur propre faute. C’est parce qu’elles souffrent de constipation, la maladie la plus commune au « monde ». Avoir votre système bloqué par malnutrition a pour effet « d’emprisonner » le corps astral dans le physique, de sorte qu’il ne peut s’évader la nuit. Vous « ÊTES » ce que vous mangez ; c’est un fait médical prouvé et certainement pas de la fiction ! Lisez « Diète et Jeûne » pour surmonter cette maladie commune. L’obésité est tout aussi mauvaise que la constipation, sinon pire encore.

Votre corps physique n’est pas le vous réel ; ce n’est qu’une coquille utilisée pour permettre à votre vrai moi d’être sur cette planète afin d’apprendre les leçons que vous êtes venu pour étudier. Si vous apprenez comment faire le voyage astral « consciemment », vous allez être en mesure de voir le « monde réel » et la vie pour ce qu’ils sont réellement, car les choses ne sont définitivement pas ce dont elles ont l’air tant que nous sommes dans le physique. De nombreux vrais aspects de la vie ne peuvent pas être compris ou appréciés tant que l’on n’est pas « en dehors » du physique.

Sur le plan astral vous pouvez lire toutes les langues connues ou inconnues. Vous pouvez visiter n’importe quel édifice sur cette planète et tout voir ; cadenas, portes ou murs ne sont plus des obstacles. Cependant, avant d’imaginer que ce serait fantastique de pouvoir ainsi voir quelqu’un dans son « costume de naissance », il faudra y penser à deux fois ! Seulement ceux qui ont des intentions pures peuvent tout voir ; ceux qui n’ont qu’une vaine curiosité ou des motifs déplacés ne le peuvent pas. C’est une loi universelle. Il vous est peut-être possible de violer les lois physiques sur cette petite planète mais vous ne pouvez violer les lois universelles, peu importe qui vous êtes !

Dans plusieurs de ses livres le Dr Rampa explique comment s’y prendre dès le départ pour y arriver, le voyage astral étant aussi naturel que la respiration. C’est également connu comme « expérience hors du corps » ainsi que d’une variété d’autres termes, mais la terminologie correcte est « voyage astral ». Dans son livre intitulé « Les Secrets de l’Aura », le Dr Rampa explique le processus entier et les étapes requises pour accomplir le voyage astral consciemment. Un autre livre intitulé « La Treizième Chandelle », au chapitre 11 page 231, couvre également avec plus de détails le processus complet du voyage astral conscient. La clef principale du succès est de se « visualiser » en train de quitter son corps et de voir la corde d’argent reliant les deux corps.

Il vous faut chercher à visualiser et la visualisation n’est pas l’imagination. Il arrive que l’on se livre à l’imagination sur une base purement fictive. Par exemple, quelque soit votre imagination, elle ne vous rendra pas capable de sauter au-dessus d’un édifice de trente étages. Vous pouvez le faire en imagination et devenir ainsi un genre de Superman, n’est-ce pas ? Mais un tel saut au-dessus d’un édifice de trente étages est quelque chose qui surpasse les lois de la nature physique. Aussi, il s’agit d’imagination seulement et bien des gens perdent leur temps à imaginer ce qui est complètement impossible. La visualisation, au contraire, est quelque chose d’entièrement possible parce qu’elle est parfaitement en accord avec les lois physiques normales. Ces lois sont des lois universelles.

Alors, comment savoir si vous faites un voyage astral ou si vous ne faites que rêver ? C’est simple : souvenez-vous que la corde d’argent est « TOUJOURS » visible, que les couleurs sont plus « VIBRANTES » et que vous pouvez voir clairement même dans « LA PLUS NOIRE » des chambres. C’est comme si la lumière du soleil entrait dans la chambre, et en fait, quand vous êtes dans le monde astral « RÉEL », vous « ALLEZ » voir plus de couleurs que vous pouvez en percevoir dans le physique – et finalement – vous pouvez voir votre propre corps physique. En réalité, voir votre propre corps physique peut être un choc et de ce fait, renvoyer le corps astral directement dans le physique. Si cela arrive, il faut dormir et essayer à nouveau une autre nuit. Souvenez-vous que « RIEN » ne peut vous faire de mal tandis que vous êtes sur le plan astral ; la corde d’argent ne « PEUT PAS » être coupée (la mort seulement peut le faire) et vous ne « POUVEZ PAS » être possédé en voyageant dans l’astral. Votre seule crainte est la peur elle-même. Et qu’est-ce que la peur en fait ? Tout simplement un manque de compréhension, puisque l’on ne craint pas ce que l’on comprend, n’est-ce pas ?

Le voyage astral est aussi naturel que la respiration, il fait partie du droit de naissance de chaque être vivant quel qu’il soit : animal, plante, poisson, humain ou même oiseau – toutes les créatures voyagent astralement. Combien de temps faut-il pour le faire consciemment ? Eh bien, cela dépend de vous et de vous seul. La plupart des gens non entraînés tombent endormis durant le processus, ce qui est vraiment ennuyeux puisqu’il faut quitter le corps avant qu’il ne s’endorme pour se souvenir de nos voyages.

Vous devez avoir l’esprit ouvert et croire que vous pouvez le faire, autrement c’est une perte de temps d’essayer d’aller plus loin. Si vous pouvez croire que vous le pouvez et pouvez également « visualiser » que vous le pouvez, alors vous « réussirez ». Il y a de nombreux autres sites web qui essaient et expliquent le voyage astral par des méthodes « bizarres » ou en utilisant d’étranges « dénominations ». Certains prétendent que vous devez en appeler à « tel ou tel » Dieu ou Être et « Demander » qu’il vous donne le « pouvoir ».

Ces sites web doivent être évités à tout prix. Ils ne rendent pas service à la métaphysique en racontant d’absolus non-sens qui peuvent vous égarer. Tristement, la métaphysique – prise d’un point de vue occidental – ne semble pas être acceptable à moins d’être glorifiée au-delà de toute mesure. Plusieurs ne peuvent accepter le fait qu’ils ont déjà le pouvoir en eux et toute cette fausse glorification décrite n’est pas requise et NE LE SERA JAMAIS !

L’image ci-dessus est celle du corps Astral quittant le physique et montrant les deux corps joints ensemble par la corde d’argent

L’image ci-dessus est celle du corps Astral quittant le physique et montrant les deux corps joints ensemble par la corde d’argent.

Certaines personnes ont mentionné que quand elles voyagent astralement ou ont une « expérience hors du corps », elles se retrouvent se déplaçant à travers un tunnel avec une brillante lumière tout au bout. Ceci est vraiment une excellente nouvelle puisque c’est le chemin du retour à la maison, le retour au vrai monde astral. Si vous avez jamais la chance de faire ceci, il est fortement recommandé de passer du temps dans la maison astrale – vous souvenant de tout ce que vous voyez et faites – ainsi quand votre temps sur Terre sera fait, vous « saurez » retracer votre chemin de retour à la maison sans délai. Sur le plan astral vous vous déplacez par la pensée seulement, ce qui est beaucoup, beaucoup plus rapide que la vitesse de la lumière, et toutes les communications se font par télépathie.

Prière pour le Voyage Astral

« Tel et tel jour » je vais voyager dans le monde astral et je vais demeurer totalement conscient de tout ce que je vais faire et de tout ce que je vais voir. Je vais me souvenir de tout et me le rappeler totalement quand je vais regagner mon corps. Je vais y arriver sans faillir.

« Tel et tel jour » doit être une date, disons entre trois et six mois dans le futur ; vous décidez. La prière doit être répétée juste avant de vous endormir et répétée trois fois. Pieds nus, vous vous asseyez les pieds ensembles avec les orteils et les genoux qui se touchent, puis vous joignez les mains pour que les doigts de chaque main se croisent et pour qu’ainsi vos mains comme vos pieds forment chacun une sorte de cercle fermé. Vous appelez ensuite votre subconscient par son nom et dites alors votre prière, la répétant trois fois à voix normale ; ne murmurez pas et il n’y a pas lieu de claironner. Alors, un beau jour, vous vous retrouverez voyageant dans l’astral et vous retournerez dans le physique en vous souvenant de tout.

Il n’y a pas de secret dans le voyage astral ; ça demande juste de la confiance. Ça demande juste la conviction que vous allez faire le voyage astral tandis que vous êtes pleinement éveillé. Et la meilleure façon de débuter n’est pas d’imaginer que vous êtes hors de votre corps, mais de visualiser que vous « êtes » hors de votre corps. Ce mot « imagination » est très mal utilisé, aussi il vaut mieux employer le mot « visualiser ». Donc, visualisez-vous quittant votre corps physique, visualisez-vous graduellement sortant et flottant quelques pouces au-dessus du corps physique couché. Visualisez-vous réellement en train de le faire, formez réellement de fortes pensées que vous êtes en train de le faire et tôt ou tard vous y parviendrez. Vous découvrirez avec la plus grande stupéfaction que vous êtes en train de flotter et de jeter un coup d’oeil sur une chair garnie, d’un vert-blanchâtre ou quelque soit la couleur du corps charnu. Il aura probablement la bouche ouverte et sera probablement en train de ronfler puisqu’une fois hors du physique ça n’a aucune importance si le corps s’endort, parce que si vous êtes sorti pendant que le corps est éveillé, vous vous souviendrez de l’expérience entière.

Beaucoup échouent soit parce qu’ils ont peur de l’inconnu ou parce qu’ils sont trop fatigués ou plus communément encore : impatients. Les Américains sont les pires parce que leur culture demande que tout soit instantané et rien ne peut l’être ; pas même le café puisqu’il faut quand même attendre que l’eau bout, etc. Tout comme l’apprentissage de quoi que ce soit dans la vie, il faut y mettre du temps, un certain dévouement et beaucoup de patience. Lisez « Les clés du Nirvana » page 41 (Editions J’ai Lu).

De nos jours, en raison de notre style de vie fiévreux, plusieurs ne peuvent se visualiser flottant au-dessus de leur lit comme c’est le cas lorsque l’on voyage astralement, ceci parce qu’il y a trop d’activités visuelles dans leur vie telles que télévision et films, qui font grandement diminuer leur habileté. Aussi, la suggestion suivante peut vous aider à surmonter ce petit problème.

Demandez à un partenaire ou un ami de vous photographier comme vous dormiriez normalement – il faut que ce soit comme vous dormiriez normalement, que ce soit nu ou avec pyjama, mais prenez la photo d’en haut (ayez la personne debout sur une chaise au pied du lit) afin d’avoir une image vous surplombant, parce que c’est exactement ce que vous verrez quand vous serez dans l’astral. Tirez les rideaux pour un éclairage ambiant et n’utilisez pas de flash à moins que ce ne soit diffus. Chaque nuit avant d’aller dormir, prenez quelques minutes pour regarder cette photo, essayant de garder cette image dans votre esprit et bientôt vous vous trouverez en train de flotter au-dessus de votre lit en regardant votre corps physique au-dessous : alors, le plaisir commencera !

Souvenez-vous de ne jamais paniquer même si vous ressentez quelques balancements en essayant, parce que vous NE POUVEZ PAS ÊTRE BLESSÉ et vous pouvez TOUJOURS revenir dans votre physique. Quand finalement vous êtes sorti du physique, reposez-vous un moment. Restez simplement tranquille sans besoin de ressentir ni panique ni triomphe, mais en vous reposant tout simplement pour quelques minutes. Alors, si vous pensez que vous pouvez supporter le choc et selon votre type de corps, jetez un regard vers le bas sur ce que vous venez tout juste de quitter. Tout de guingois et lourdaud, le corps se présente comme une masse mal fichue. Eh bien, n’êtes-vous pas heureux de pouvoir le quitter pour le moment ?

Certaines personnes rêvent. Mais alors, fréquemment, les rêves sont des rationalisations de ce qui se passe en réalité. Pour commencer, la personne est incrédule et ne peut tout simplement pas croire à la possibilité du voyage astral. Aussi, pour solutionner ce qui serait un problème difficile, le subconscient de l’incrédule fabrique une image fantastique ou rêve qui, en vérité, est plus étrange que tout ce qui pourrait arriver dans la vie réelle. Les rêves alors sont soient la rationalisation d’une expérience astrale ou encore les vagues pensées errantes d’un corps dont l’âme ou forme astrale est loin, bien loin, si loin qu’aucun contrôle n’est maintenu sur le processus mental de la forme endormie.

Une note finale : il est absolument essentiel pour une personne qui désire voyager consciemment dans l’astral sous contrôle complet, qu’elle se débarrasse d’abord des désirs grossiers et des faux désirs charnels qu’elle peut avoir. Ces convoitises grossières et faux désirs charnels empêchent quiconque de réussir parce que la voie spirituelle n’est pas charnelle. Ceci ne s’applique pas aux couples qui sont en amour et ont des rapports sexuels, parce que l’amour vrai et le sexe pur au contraire renforcent et élèvent une personne, tandis que la satisfaction des désirs lascifs nous empêche de nous élever.

Lisez « Les Secrets de l’Aura » ou « La Treizième Chandelle » ou « Les Clés du Nirvana » pour plus d’informations.

Extrait du site: https://www.lobsangrampa.org/fr/voyage-astral.html

ROMANTISME

Classé dans : — susie @

Je suis une passionnée de l’amour. J’aime l’unique, l’exception, le fulgurant !

Et lorsque dans un ultime cri, nous jouissons, nous abandonnant dans les bras de l’autre, en cet instant suspendu, n’est ce pas là une petite mort ? Surtout si cet autre est sublimé par l’amour incommensurable qu’on lui voue…

Je crois aux âmes qui se cherchent durant des vies pour s’aimer éternellement.

Je crois aux anges qui regardent et veillent sur deux cœurs purs s’échangeant des promesses sincères.

Tant que je croirai, il y aura de l’espoir, de la lumière.

Retiens de moi mes sourires, mes fous rires, mes colères même !

Retiens que même si mes yeux sont souvent larmoyants, il y a une étincelle dedans, et le désir de tout dévorer. Je suis malheureuse mais assoiffée d’amour. Et de mes larmes qui coulent naissent mes plus belles armes pour combattre ce monde.

Comme je dois, pour ma survie, faire sortir ma douleur, l’apaiser, ou la faire taire quelques jours, je me plais à l’imaginer tel un enfant qu’on tient dans ses bras. L’enfant pleure. Je lui chante une berceuse et l’enfant s’endort.

Cet enfant c’est ma souffrance et mes textes sont les berceuses que je lui chante…

Susanna

fond-ecran-neige-et-nuit

Romantisme

Classé dans : MES ECRITS,Qui suis-je? — susie @

Je suis une passionnée de l’amour. J’aime l’unique, l’exception, le fulgurant !

Et lorsque dans un ultime cri, nous jouissons, nous abandonnant dans les bras de l’autre, en cet instant suspendu, n’est pas là une petite mort ? Surtout si cet autre est sublimé par l’amour incommensurable qu’on lui voue…

Je crois aux âmes qui se cherchent durant des vies pour s’aimer éternellement.

Je crois aux anges qui regardent et veillent sur deux cœurs purs s’échangeant des promesses sincères.

Tant que je croirai, il y aura de l’espoir, de la lumière.

Retiens de moi mes sourires, mes fous rires, mes colères même !

Retiens que même si mes yeux sont souvent larmoyants, il y a une étincelle dedans, et le désir de tout dévorer. Je suis malheureuse mais assoiffée d’amour. Et de mes larmes qui coulent naissent mes plus belles armes pour combattre ce monde.

Comme je dois, pour ma survie, faire sortir ma douleur, l’apaiser, ou la faire taire quelques jours, je me plais à l’imaginer tel un enfant qu’on tient dans ses bras. L’enfant pleure. Je lui chante une berceuse et l’enfant s’endort.

Cet enfant c’est ma souffrance et mes textes sont les berceuses que je lui chante…

Susanna Massa

Amma Amritanandamayi

Classé dans : AMOUR/Amma,AU-DELA/ KARDEC/SPIRITUALITE — susie @

10155149_10152076916343302_4280340728245739793_n

« Grandissez sans rien perdre de votre innocence.

Et en grandissant, restez humbles en toutes circonstances.

Votre croissance physique ne doit pas affecter l’enfant en vous.

Que votre intelligence devienne plus vive, que votre mental gagne en clarté et en vigueur,

mais tout en développant ces facultés,

permettez aussi aux sentiments du cœur de grandir. »

Amma

Au matin du 27 septembre 1953, dans un petit village de la côte du Kérala au Sud de l’Inde, au sein d’une famille d’humbles pêcheurs, naquit une petite fille au teint étonnamment bleu-foncé. Ses parents l’appelèrent Soudhamani. Alors que les bébés, d’ordinaire, pleurent à la naissance, Soudhamani vint au monde avec un sourire radieux, comme pour annoncer la joie qu’elle allait bientôt apporter au monde.

C’était une petite fille remarquable qui montra dès l’enfance de nombreux signes inhabituels. Elle commença à marcher à six mois. La dévotion envers Dieu était une part intégrante de sa nature. Ses parents la trouvaient parfois absorbée dans un état de profonde méditation, totalement perdue à ce monde.

A l’âge de cinq ans elle composait de petits chants dévotionnels dédiés à Sri Krishna ; ces chants exprimaient de profondes vérités mystiques. Elle exprimait son cœur et son âme à travers ces mélodies, sa douce voix devint une source de grande joie pour les villageois. Alors que Soudhamani n’avait que neuf ans, sa mère tomba malade et l’entière responsabilité de la maison retomba sur les épaules de la petite fille : préparer les repas, laver le linge, nettoyer la maison, faire la vaisselle, traire les vaches, les nourrir, assurer l’approvisionnement en eau. Elle fut finalement contrainte de quitter l’école, alors qu’elle y était la meilleure élève. Elle s’occupa de ses frères et sœurs, de ses parents et des vaches, sans jamais se plaindre malgré cette charge de travail éreintante. Elle offrait au Seigneur chaque minute de ses longues heures de travail. Les membres de sa famille, irrités par son comportement auquel ils ne comprenaient rien, la méprisaient et la maltraitaient mais elle acceptait tous les obstacles comme un moyen employé par le Seigneur pour la rapprocher de lui. Son seul réconfort et son seul soutien était le souvenir de son bien-aimé Krishna. Quand son travail était terminé, vers minuit, Soudhamani, au lieu de s’effondrer et de dormir, passait la nuit à méditer, à chanter et à prier.

431ac67cfc5320c6b5cc1bfd02515108

L’amour et la compassion envers tous les êtres humains est une autre qualité qu’elle manifesta clairement dès l’âge tendre. Il lui fallait entre autres se rendre dans les maisons du voisinage et récolter de la nourriture pour les vaches. Elle écoutait alors avec patience les malheurs des uns et des autres, surtout des personnes âgées qui lui confiaient souvent comment leurs enfants adultes et leurs petits-enfants les négligeaient et les maltraitaient. Leurs récits montraient à Soudhamani que les mêmes personnes qui, enfants, priaient Dieu d’accorder la santé et une longue vie à leurs parents, les maudissaient lorsqu’ils devenaient âgés et infirmes. Elle comprit que l’amour humain est égoïste, inconstant et limité, que les êtres humains n’ont qu’un seul véritable ami en ce monde : Dieu. Son amour seul est toujours présent, constant et inconditionnel.

Le spectacle de la cruauté et de l’égoïsme du monde, de la douleur et de la souffrance qu’il entraîne, ne fit qu’accroître l’amour de Soudhamani pour Dieu et son désir de Le réaliser. Bien qu’elle ne fût qu’une enfant, sa quête du Divin avait maintenant un autre but : soulager la misère des autres.

Soudhamani faisait tout ce qu’elle pouvait pour soulager les souffrances de ses voisins et leur apportait même de la nourriture de chez ses parents. Lorsqu’elle donnait ainsi des choses prises chez elle, il arrivait bien souvent qu’elle se fasse battre. Mais aucune punition ne pouvait l’empêcher de manifester sa compassion innée.

Lorsque Soudhamani parvint à l’adolescence, son amour pour le Seigneur atteignit des proportions indescriptibles. Ses extases se firent de plus en plus fréquentes, elle dansait et chantait, ivre de Dieu et totalement perdue au monde. Elle eut bientôt des visions de Krishna, voyant Sa forme vivante en chaque objet. Aux yeux de Soudhamani, l’essence de l’univers entier était Krishna, et Krishna seul. En peu de temps, Soudhamani accéda à une union profonde et mystique avec son Seigneur, une union si complète qu’elle ne pouvait plus distinguer entre Krishna et son propre Soi. La seconde phase des pratiques spirituelles de Soudhamani commença lorsqu’elle eut un jour une vision inattendue de la Mère divine de l’univers. A la suite de cette expérience merveilleuse, elle aspira nuit et jour à s’unir à la Mère divine, possédée d’un désir qui ne lui laissait pas de trève.

 

Les membres de sa famille et les autres villageois étaient absolument incapables de comprendre les extases de Soudhamani ; elle ne se comportait pas comme une fille normale et fut donc en but à toutes sortes de persécutions.

Elle fut finalement contrainte de quitter la maison familiale et de vivre sans abri. Elle avait pour toit le ciel, pour lit la terre, pour lampe la lune et pour éventail la brise de mer. Tandis que la propre famille de Soudhamani ainsi que les villageois la rejetaient, les oiseaux et les autres animaux lui tinrent compagnie et devinrent ses fidèles amis. Ils lui apportaient de la nourriture et la servaient comme ils pouvaient.

Son père se souvient : «Si je regarde en arrière, je me sens si triste d’avoir tant fait souffrir Amma. Nous ne la comprenions pas. Tous ces signes de divinité, nous les interprétions de travers ou ne les reconnaissions pas. Nous étions complètement déroutés par son comportement. Elle n’était pas comme les autres enfants. »

Soudhamani se livra pendant des mois aux pratiques spirituelles les plus rigoureuses et les plus austères. Elle devint complètement indifférente aux besoins de son corps, se passant bien souvent de manger et de dormir. Tout son être brûlait d’amour pour la Mère divine. Elle embrassait la terre, étreignait les arbres, percevant en tout la Mère divine. Elle pleurait sous la caresse du vent, qu’elle ressentait comme celle de la Mère divine. Elle restait souvent plongée en samadhi (profonde méditation) pendant des heures et parfois des jours, sans manifester le moindre signe de conscience extérieure. La Mère divine apparut enfin à Soudhamani, dans toute Sa splendeur et Sa majesté. Seules les paroles d’Amma elle-même peuvent décrire ce qui s’ensuivit :  »Souriante, la Mère divine devint une masse de lumière et Se fondit en moi. Mon mental s’épanouit, baignant dans la lumière multicolore du Divin… » C’est ainsi que Soudhamani s’identifia totalement avec la Mère divine. Peu après, Elle réalisa l’Absolu sans forme et sans attribut. Le son primordial OM, la vibration qui existe dans tout l’univers, jaillissait spontanément de l’intérieur de son être et, pour citer ses propres paroles, elle réalisa que  » rien n’est différent de mon propre Soi sans forme, dans lequel l’univers entier existe comme une bulle minuscule. «  Soudhamani percevait maintenant tous les aspects du Divin en elle et pouvait les manifester à volonté.

 

http://www.ammafrance.org/index.php?option=com_content&view=category&layout=blog&id=2&Itemid=3

10342957_10152160378688302_437628966913663268_n

https://www.facebook.com/MataAmritanandamayi

« Efforçons-nous de vider l’intellect des pensées inutiles et de remplir notre cœur d’amour.
C’est la solution à toutes les souffrances et à la confusion générale de la société moderne »

Image de prévisualisation YouTube

10155896_10152041576648302_4009821799884037328_n

Présentation d’Amma:

Image de prévisualisation YouTube

10171204_10152042020333302_2296023987188976127_n

https://www.facebook.com/MataAmritanandamayi/timeline

« Plus vous donnez d’amour, plus votre cœur se remplit d’amour. L’amour est comme un fleuve sans fin. Donc, mes enfants, aimez-vous les uns les autres. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Classé dans : Qui suis-je?,VEGAN,VOYAGE/ Animaux — susie @
 
Extrait du superbe site de Laura Marie 

Le végétarisme, par Omraam Mikhaël Aïvanhov

animal peur« Avez-vous pensé à ce que ressentent les animaux que l’on conduit à l’abattoir? Ils sont sensibles, parfois plus que l’homme. Quelle peur, quelle frayeur et quelle révolte les agitent et les troublent! Ils sentent ce qui les attend. Ils ne peuvent pas l’exprimer, mais leur glandes réagissent, sécrètent et excrètent des humeurs chargées de leur haine et de leur angoisse, et c’est un véritable poison qu’ils répandent dans leur sang d’abord, puis dans toutes les cellules de leur corps. Ce poison, les Maîtres le connaissent, et les savants le découvriront bientôt. Tout disciple doit s’observer pour devenir conscient de ce qui se passe en lui suivant ce qu’il mange, boit et respire. Ce poison, qui est le produit de la peur, ne peut être neutralisé ou éliminé de la viande ni par la cuisson ni par le lavage; il se répand et agit dans l’organisme de l’homme.
gâteau fruits rawLa différence entre la nourriture carnée et la nourriture végétarienne réside dans la quantité de rayons solaires qu’elles contiennent. Les fruits et les légumes sont tellement imprégnés de lumière solaire qu’on peut dire qu’ils sont une condensation de la lumière. Quand on mange un fruit ou un légume, on absorbe donc de la lumière solaire qui ne laisse pas de déchets en nous. Tandis que la viande est plutôt pauvre en lumière solaire, c’est pourquoi elle se putréfie rapidement.
Nous transgressons les lois de la nature et nous nous imaginons que, malgré ces transgressions, le Royaume de Dieu va venir sur la Terre. Non, cela ne se peut pas. Comment voulez-vous que le Royaume de Dieu vienne alors que nous ne cessons de massacrer des millions et des millions d’animaux? Les âmes des animaux que nous avons mangés se manifestent ensuite en nous sous forme d’instincts, de passions, de peurs, de cruauté, et nous devons les instruire. Voilà le danger de manger des êtres vivants: leurs âmes viennent nous habiter et nous avons la responsabilité de les instruire. Qui nous a donné le droit de tuer et de manger des animaux? Nous-mêmes, mais pas la nature. Si les animaux nous permettent de les manger, c’est bien; mais s’ils ne nous le permettent pas, ils ont le droit de vivre. Les priver de leur droit à évoluer est une grande responsabilité et une transgression de la loi: «Tu ne tueras pas.»

 

moutonVous êtes étonnés de ce que je vous dis et vous vous demandez comment savoir si les animaux vous permettent de les manger… C’est très simple. Vous allez par exemple dans le poulailler pour y prendre un poulet et lui couper le cou. S’il pousse des cris et se débat, c’est le langage qu’il emploie pour vous dire: «Mon maître, j’ai besoin de vivre car je n’ai pas encore pu achever mes affaires sur la Terre.» Alors, ne le tuez pas, ne le privez pas de la joie que le Seigneur lui a accordée de vivre davantage. Laissez-le, et poursuivez-en un autre. S’il crie, lui aussi, abandonnez-le également jusqu’à ce que vous en trouviez un qui ne pousse aucun cri, ce qui sera le signe qu’il accepte de se sacrifier pour vous. Vous vous demandez: «Et si aucun poulet ne se tait quand nous voulons le prendre, que devons-nous faire? » C’est très clair, vous devez renoncer à manger du poulet et de la viande. Vous pensez que c’est une conclusion terrible parce que vous aimez la viande… Oui, peut-être, mais vous ne pensez jamais qu’à vous-mêmes. Dans toutes vos réponses il n’est toujours question que de votre plaisir, de votre satisfaction, de votre existence. C’est cela seulement qui compte pour vous, même si on doit le payer par la mort d’innombrables animaux.

 

cochon abattoirLes Initiés qui savent combien il est coûteux de transgresser la Loi de la Vie – parce qu’on y perd bien davantage qu’on ne reçoit – préfèrent renoncer définitivement à manger de la viande. Faites comme eux et vous ne perdrez rien. On ne perd rien à vivre vraiment d’après les lois de l’Amour. Si vous ne mangez pas les animaux, ils vous connaîtront, vous aimeront et vous ne serez plus tourmentés par leur présence en vous comme cela se produit avec ceux qui en ont tué et mangé. Les âmes des animaux viennent leur réclamer des indemnités. Elles leur disent: «Vous nous avez privés de la possibilité d’évoluer, c’est pourquoi vous serez désormais obligés de vous occuper de notre instruction.» Il n’est donc pas étonnant que tous ceux qui mangent de la viande soient entourés d’âmes animales qu’ils sont contraints de nourrir. Et la preuve, c’est que les carnivores sont davantage enclins à la cruauté, à la colère, à la sensualité et à la peur que les végétariens et qu’ils souffrent souvent d’insomnie. C’est la conséquence de cette mauvaise habitude de manger des animaux. »

 

abattoir imageLa loi de la justice est implacable et elle oblige l’humanité à payer en versant autant de sang qu’elle en a fait verser aux animaux. Quelle tuerie pour satisfaire les instincts les plus grossiers! Que de millions de litres de sang répandus sur la Terre qui crient vengeance vers le Ciel ! Où sont les savants qui pourront dire que les émanations de ce sang attirent non seulement des microbes mais des milliards de larves et d’entités inférieures du monde invisible qui viennent se nourrir de cette énergie? Où sont les hommes qui auront les yeux assez ouverts pour voir ce que ce sang produit dans le monde visible et invisible? Mais la plupart des hommes sont descendus tellement bas qu’en dehors de leurs satisfactions physiques, rien n’existe pour eux. Ils aiment la viande et ils continueront à en manger, quelles qu’en soient les conséquences!

 

tigreLes animaux ne sont pas aussi bêtes qu’on le pense; ils savent parfois discerner infiniment mieux que les hommes. Dans l’Inde, il arrive que des yogis restent à méditer dans des forêts remplies de bêtes sauvages sans qu’aucun animal ne les touche. Pourquoi? Comment des fauves ou des serpents peuvent-ils discerner les hommes purs des hommes impurs? S’ils se jettent sur les uns alors qu’ils ne font aucun mal aux autres, c’est qu’ils savent bien les distinguer. Comment le peuvent-ils? Ceux qui mangent de la viande, par exemple, répandent une telle odeur que les fauves comprennent tout de suite qu’ils sont leurs ennemis et qu’ils mangent leurs frères; c’est pourquoi ils se vengent. Tandis que l’odeur des saints, des végétariens, les fait s’incliner devant eux, et ils ne leur font aucun mal. Dans certains villages de l’Inde où les fauves font encore des ravages, on fait venir un ascète qui vit dans la forêt proche pour les écarter. Cet homme se met en prière pendant quelque temps à l’entrée du village et les fauves n’osent plus approcher; ils n’osent pas transgresser la Loi de la Sainteté.
(Note de Laura : C’est vrai, j’ai déjà rencontré un responsable d’un parc animalier qui après 20 ans de carrière m’a expliqué à quel point les animaux ressentent « l’âme » des gens. Il a déjà eu certains de ses collègues qui ont été mangés par des lions dans le zoo, et il s’avèrait à chaque fois que c’était des personnes qui détestaient les animaux ou non respectueuses y compris avec les humains).
poisson manJe vous ai dit que vous ne deviez manger que les poulets qui ne s’enfuient pas lorsque vous voulez les saisir pour leur couper le cou. Avec les poissons, c’est un peu la même chose. On peut dire que les poissons qui se laissent prendre dans les filets acceptent d’être mangés, les autres n’acceptent pas. Bien sûr, vous allez trouver mon raisonnement bizarre, vous pensez que les poissons ne réfléchissent pas et qu’ils se laissent prendre par stupidité. Mais que savez-vous réellement de la vie des poissons, de leurs possibilités, de leurs qualités? C’est à peine si maintenant on découvre les possibilités extraordinaires des dauphins. Peut-être y a-t-il chez les poissons des professeurs, des écoles… Et comme c’est une espèce extrêmement prolifique, fidèle au commandement: «Croissez et multipliez», peut-être les chefs religieux qui les dirigent pensent-ils qu’une certaine quantité d’entre eux doit se sacrifier.

 

poisson filet pecheC’est des poissons que les hommes ont appris la Loi du Sacrifice pour pouvoir évoluer. Les êtres nés sous le signe des Poissons manifestent souvent une sensibilité excessive, une grande intuition, le besoin de prendre la souffrance des autres, l’abnégation, le renoncement. L’Ère des Poissons est celle où le Christ devait s’incarner en tant que manifestation de l’Amour désintéressé et du Sacrifice
Mais si nous mangeons de la viande, toutes les cellules du royaume des animaux que nous avons absorbées entrent dans la construction de notre corps, mais elles ne nous sont pas dévouées et ne nous aiment pas. Elles s’opposent donc à notre volonté et lorsque nous voulons accomplir des actes supérieurs, elles refusent d’y participer. Avec la viande, tout ce qui appartient au domaine des animaux pénètre en nous et lorsque nous voulons développer notre être supérieur, nous rencontrons des difficultés parce que ces cellules animales ne nous obéissent pas. Elles ont une volonté propre dirigée contre la nôtre.
Je vois ce que la plupart d’entre vous continuent à penser : «Oui, mais la viande est tellement délectable!» Vous avez le droit de le penser. Ce que je vous dis est seulement pour ceux qui veulent évoluer. Les autres peuvent agir comme bon leur semble, mais plus tard, ils paieront cher leurs erreurs.

 

woman water paintingVous ne vous nourrissez pas seulement sur le plan physique. Après un bon repas, vous éprouvez un sentiment de contentement, de bien-être, parce que votre désir de manger a été satisfait. Pourquoi ressentez-vous à ce moment-là d’autres désirs, par exemple celui d’entendre des paroles caressantes et gentilles? Une femme comblée des meilleures nourritures du corps peut pourtant rester affamée; elle étouffe parce que son âme a faim… Plus haut encore dans votre être, vous aspirez à d’autres nourritures: la beauté, les couleurs, l’harmonie, la musique, la poésie; vous avez besoin de sensations subtiles et profondes, vous voulez prier et contempler. Sur tous les plans vous éprouvez le besoin de recevoir des nourritures. Et comme tous les êtres, de l’inférieur au sublime, de l’insecte à l’archange, choisissent les aliments qui leur conviennent, qui même les caractérisent et leur sont spécifiques, le niveau de l’être humain correspond aux nourritures qu’il réclame et préfère.

Vous êtes ce que vous mangez. Vous êtes aussi votre manière de manger.

Nous devons manger une nourriture pure, mais aussi faire entrer en nous des sentiments purs, des pensées pures. C’est la meilleure méthode pour nous élever, pour gravir la pente de la montagne et atteindre le sommet.

 

omraam animal(Omraam Mikhaël Aïvanhov
Extrait d’une conférence donnée à Paris en avril 1938)

Source : www.Prosveta.fr

Sur la photo, il s’agit d’Omraam en 1942.
Le végétarisme est une règle de vie qui ne doit pas être imposée, sous peine de déséquilibres aussi bien psychiques que physiques. Cette discipline nécessite une mûre réflexion qui doit aboutir peu à peu à une décision librement consentie. Car il ne suffit pas de simplement supprimer la viande des repas; pour préserver un équilibre alimentaire il est indispensable de remplacer la viande par diverses protéines végétales.
D’autre part, l’assimilation des protéines est favorisée par un mode de vie faisant intervenir le soleil, l’air pur, le contact avec la nature et certaines activités spirituelles. Le passage au végétarisme s’accompagne généralement d’un changement de mode de vie, d’une adaptation, de la transformation de certaines habitudes (on le fait dans un but bien précis).
Il est très important que ces modifications s’effectuent en connaissance de cause, dans l’harmonie, et comme étant le résultat d’un libre choix. Les motivations personnelles et l’état d’esprit sont des facteurs déterminants pour la réussite de ce choix.

Extrait du superbe site de Laura Marie 

21 Symptômes de l’Eveil Spirituel

Classé dans : AU-DELA/ KARDEC/SPIRITUALITE,Qui suis-je? — susie @

Extrait du site de Laura Marie

A l’heure actuelle, beaucoup de choses sont en train de changer dans le monde. Nous vivons une époque d’éveil spirituel et de désir de changement sans précédent. Beaucoup de consciences s’éveillent sur des problèmes ou pratiques dans le monde perpétuées depuis trop longtemps et qui doivent désormais changer. Beaucoup de personnes désirent prendre les rennes de leur vie en mains et sortir du schéma imposé par la société, pour atteindre le bonheur et la vie qu’ils ont vraiment envie de vivre – pas une vie dictée par la télévision, les magazines, les films, les codes sociaux et toutes de sortes de clichés dénués de sens dont bon nombre souhaitent désormais s’affranchir.
Le monde s’éveille aussi en matière d’alimentation. De plus en plus de reportages dénoncent les scandales alimentaires actuels (du génocide animal aux produits chimiques toujours plus nombreux et à la destruction des ressources de notre planète). De plus en plus de scientifiques indépendants, journaux, blogs, particuliers, créent leurs propres groupes et supports d’information, pour faire connaître au plus grand nombre la vérité sur les différentes industries qui nous entourent et nous régissent, et proposent de nouveaux modèles inspirants. Ils contribuent tous à leur manière à ce que l’on appelle « l’éveil des consciences ».
De l’autre côté, bon nombre de gens sont prêts à entendre ces vérités, et à être eux aussi le changement qu’ils aimeraient voir dans le monde. Leur conscience s’élargit, leurs centres d’intérêts évoluent, le sens de la vie devient soudainement pour eux différent, ils ont de nouvelles inspirations et aspirations, et le désir de changer eux-même et pour beaucoup, changer également le monde. Est-ce votre cas ? J’ai décidé de réunir dans cet article, 21 symptômes qui montrent que vous avez vécu / vous vivez un éveil spirituel, autrement dit, un élargissement de votre degré de conscience de vous-même et du monde.

 

21 symptômes de l’éveil spirituel

 

1) Le sentiment que quelque chose a changé en vous

Vous ne pouvez pas l’expliquer mais vous vous sentez différent. Vous avez même l’impression d’être devenu une nouvelle personne, une nouvelle personne qui n’a plus rien à voir avec celle que vous étiez avant. Vous avez peut être même déjà été plusieurs personnes, et ça continue. Et chaque fois vous avez l’impression de vous rapprocher de votre vérité. Ce sentiment vous rempli de bonheur car vous vous rapprochez de plus en plus de qui vous voulez vraiment être (ou plutôt de qui vous êtes vraiment), mais en même temps cela vous terrorise, car vous sortez des sentiers battus, vous sortez du connu, vous vous êtes échappés de votre zone de confort et la vie était parfois bien plus facile lorsque vous étiez de l’autre côté. Maintenant vous êtes sortis de l’ »illusion », vous avez laissé tomber le « masque », vous avez l’impression d’avoir retiré vos oeillères et d’y voir tellement plus clair. Et vous vous demandez comment c’est même possible que vous ayez pu « faire ça » ou « vivre comme ça » pendant tant d’années. Le monde n’a plus la même couleur ni saveur, car vous le regardez tout simplement avec de nouveaux yeux.

 

2) Prise de conscience de vos anciens comportements destructeurs

Vous prenez conscience de tout ce qui n’allait pas dans votre « précédente » vie, votre ancien vous. Vous réalisez toutes ces choses que vous avez faites et que vous ne souhaitez plus faire, et toutes ces façons de penser que vous ne souhaitez plus conserver. Vous êtes prêt(e)s pour le changement et ne souhaitez plus jamais retourner en arrière, tellement vous êtes heureux d’avoir découvert tout ce que vous avez découvert. Vous ressentez un sentiment de profond bonheur de vous rapprocher de votre vérité, et de joie de ressentir ce nouvel élan dans votre vie et nouvel espoir.

 

3) Ne plus se sentir en adéquation avec son ancien entourage et ressentir le besoin fort d’être seul ou avec de nouvelles personnes plus en alignement avec qui l’on est devenu

Evoluer spirituellement peut être un processus douloureux car tout le monde n’évolue pas de la même manière et en même temps. Souvent, l’on évolue soi-même suite à certains évènements ou certaines rencontres qui nous provoquent des déclics, mais ce n’est pas le cas de notre entourage qui reste le même. Nous commençons petit à petit à nous sentir « anormal » de ressentir et de penser toutes ces choses tout à coup, et même coupable parfois de ne plus trouver certaines personnes intéressantes. On aimerait pourtant continuer à les fréquenter mais « l’écart » que nous ressentons est devenu trop grand. Cet écart est en fait le reflet de l’écart énergétique entre eux et vous. Vos deux vibrations ne sont plus au même niveau, raison pour laquelle, votre vibration étant plus élevée, vous ressentez un sentiment d’inconfort en leur présence, et le besoin fort de vous ressourcer après les avoir vus (vous vous sentez « vidés »). Vous préférez ainsi de plus en plus la solitude à la présence de personnes qui ont une énergie négative. Vous aspirez à faire de nouvelles rencontres plus en adéquation avec la nouvelle personne que vous êtes devenue et votre nouvelle énergie. Naturellement vous connectez avec ces nouvelles personnes, qui vous procurent souvent un sentiment de bien être bien plus grand dès votre première rencontre (même virtuelle) que certains amis que vous aviez depuis 10 ans. Vous avez le sentiment d’être enfin compris et apprécié à votre juste valeur. Vous avez même l’impression d’avoir toujours connu ces nouvelles personnes, bien plus que parfois votre propre famille. C’est parce qu’il s’agit d’une connexion d’âme à âme, et du même niveau vibratoire. Et il n’y a rien de plus enrichissant et satisfaisant que deux âmes qui se rencontrent et qui sont sur la même longueur d’onde. La connexion du coeur et de l’âme n’a pas de barrières physiques et de barrières de l’égo. Il s’agit là de rencontres que l’on peut appeler « spirituelles » (souvent même prévues bien avant que les corps ne se rencontrent). C’est le cas de rencontres qui provoquent en vous un profond chamboulement vers le positif, une sensation de bouleversement intérieur et de joie profonde de communion avec un autre être vivant.

4) Ne plus supporter la superficialité et tout ce qui n’est pas authentique

Beaucoup de lieux ou de personnes que vous fréquentiez auparavant ne vous intéressent plus, voire vous dépriment. Vous faites un rejet total de tout ce qui est superficiel et qui n’est pas vrai, qui n’est pas authentique : les gens, les activités, les endroits, les émissions télé (si vous continuez même à la regarder). Vous êtes en quête d’authenticité, de simplicité, et de choses vraies, qui font vibrer votre coeur. Vous pensez que vous devenez associable ou « trop difficile », que nous n’arrivez pas à vous intégrer, mais « ce n’est pas un signe de bonne santé mentale que d’être parfaitement intégré à une société malade », ne l’oubliez jamais. Suivez toujours votre propre vérité, et suivez toujours votre coeur. Car si notre mental et notre égo peuvent nous jouer bien des tours et nous faire sombrer, notre coeur ne nous trompe jamais. Plus vous évoluerez spirituellement, et vibratoirement, plus vous serez attirés par l’authenticité et moins vous supporterez le mensonge, l’illusion, la fausseté et les faux-semblants.

 

5) Sentiments de tristesse (voire dépression) très profonds face à la souffrance du monde

Un éveil spirituel / une prise de conscience peut souvent s’accompagner de sentiments de tristesse voire de dépression, car comme j’en parle dans ce précédent article « Comment être heureux lorsque l’on a conscience de la souffrance dans le monde« , une fois que l’on sait les choses, on ne peut plus revenir en arrière, et on se sent tout à coup responsable. C’est un moment normal à passer. Il ne faut ni culpabiliser, ni se sentir anormal. Il faut laisser nos émotions faire surface sans jugement, les ressentir profondément, et comprendre que c’est un symptôme normal de l’éveil de conscience.  On « voit » et « comprend » tout à coup les choses, et cela peut souvent être un choc. Par exemple, quand j’ai découvert l’horreur du traitement animal dans l’industrie alimentaire et les abattoirs et que j’ai enquêté ensuite dessus pendant plusieurs semaines et maintenant mois, j’ai fais une dépression de quelques semaines où je ne voulais plus sortir ni rien faire, simplement pleurer toutes les larmes de mon corps. J’ai laissé passer du temps puis je me suis resaisie et comme je l’explique dans cet article, et j’ai ensuite décidé d’agir. Aujourd’hui, je ne regrette pas de savoir ce que je sais, cela fait de moi une personne plus responsable et plus forte.

 

6) Ressentir le besoin de faire le bien autour de soi et pour le monde

Vous occuper de votre propre bien-être ne vous suffit plus. Vous souhaitez également faire le bien autour de vous et apporter un changement positif dans le monde. Vous ne comprenez pas ceux qui ne font rien pour les autres et qui sont égoïstes. Vous ne comprenez pas comment il est possible de faire du mal à quelqu’un ou à un animal. Vous ressentez de plus en plus d’empathie envers les autres et les animaux. Votre vie n’a désormais du sens que si vous faîtes quelque chose pour les autres. Même si vous avez impacté la vie d’une seule personne ou d’un seul animal, cela vous rend infiniment heureux et vous donne le sentiment de ne pas être venu sur terre pour rien. Vous ne pouvez plus vous imaginer mourir sans n’avoir rien fait pour ce monde. Cette seule pensée vous rendrait malade. Vous vous sentez comme « appelés » à réaliser quelque chose de plus grand que vous. Vous n’avez pas le choix, vous devez le faire et c’est à vrai dire ce qui vous comble le plus au monde. Vous ne pouvez plus revenir en arrière et vous n’en avez pas envie, même si parfois vous trouvez cela dur d’être « éveillés ». Au fond, pour rien au monde vous ne voudriez redevenir « endormis ».

 

7) Recherche de sens dans votre vie

Vous n’arrivez plus à faire les choses sans sens que vous faisiez avant. Vos anciens lieux de sorties ou anciennes fréquentations ne vous font plus le même effet. Vous avez besoin de sens dans votre vie désormais, sinon vous vous ennuyez ou pire, cela vous atteint psychologiquement (vous fait déprimer). Comme expliqué dans les points précédents, vous ne pouvez tout simplement plus trouver d’intérêt à faire quoi que ce soit qui ne soit pas authentique et qui ne corresponde pas à vos nouvelles valeurs. Vous avez besoin d’avoir un but dans votre vie, un but quand vous vous levez. Vous avez besoin aussi de faire un travail qui a du sens. Vous ne supportez plus de faire un métier qui n’apporte rien au monde et dans lequel vous ne vous sentez pas vraiment utile.

 

8) Hypersensibilité

En plus de vos 5 sens physiques (La vue, l’ouïe, le goût, le toucher, et l’odorat) qui semblent devenir exacerbés (vous devenez plus sensible en général sur tout), vos sens spirituels (intuition, émotions, imagination, conscience et inspiration) eux aussi se développent à vitesse grand V. Vos intuitions vous guident de plus en plus et vous savez de plus en plus les écouter. Vous comprenez de plus en plus la signification de vos émotions qui sont le « compas » que notre âme utilise pour nous indiquer la direction à prendre (émotion négative : mauvaise direction ou mauvaise façon de penser, émotion positive : bonne direction ou bonne façon de penser). Pour en savoir plus sur l’hypersensibilité,cliquez ici pour lire mon article à ce sujet.

 

 

 

9) Créativité et inspiration accrues, besoin de réaliser ses rêves

Vous êtes assaillis d’idées en permanence. Un feu vous brûle dans l’estomac à l’idée de réaliser certaines choses et vous brûlez d’enthousiasme à l’idée de créer, d’imaginer, et vous aimez vous inspirer des personnes que vous admirez. Dans votre tête, c’est comme un ordinateur avec 30 onglets ouverts en même temps. La vie prend tout son sens quand vous créez, vous vous sentez alors vivant(e). Vous sentez en vous un appel à réaliser vos rêves, votre mission sur terre. C’est tout simplement parce que votre âme peut enfin exprimer à travers votre corps physique ce qu’elle est venue pour exprimer.

 

 10) Quête de savoir qui vous êtes réellement et d’être enfin vous-même

Vous ne voulez plus être défini par la société ou par ce que les autres veulent que vous soyez. Vous en avez marre de ce masque que vous portez depuis trop longtemps pour correspondre à ce que les autres attendent de vous. Vous voulez enfin savoir qui vous êtes réellement. Vous vous posez des questions sur vous-même et votre mission sur terre, sur le but de la vie, sur le monde, sur l’univers et pourquoi pas même les autres planètes et autres civilisations. Vous ne désirez plus voir à travers le filtre de l’illusion de la société mais à travers le filtre de l’âme et du coeur. Vous désirez être qui vous êtes réellement et devenir enfin libre, heureux, léger, regoûter au rêve et à l’innocence du coeur, et surtout ne plus jamais vivre pour les autres et refaire ainsi souffrir votre âme. Vous voulez plus que jamais des réponses à vos questions.

 

11) Intuitions accrues et désir de se reconnecter à soi-même

Comme vu dans le point précédent, votre désir de vous reconnecter à qui vous êtes réellement devient de plus en plus fort. Vous avez compris que vous seul pouvez connaître vos réponses. Même si vous pouvez être aidé et inspiré par les autres, seul votre moi supérieur, votre conscience supérieure, qui vous êtes réellement, peut vous donner les réponses que vous attendez. Vous avez besoin de passer plus de temps avec vous-même, et désirez fortement faire désormais plus confiance à vos intuitions.

 

12) Augmentation des « coïncidences » et des synchronicités dans votre vie

Plus l’on s’élève spirituellement, plus notre énergie augmente, et plus l’on se rend compte que tout est orchestré d’une perfection incroyable. Vous tombez « comme par hasard » sur le livre ou la personne qu’il fallait, vous vous trouvez comme par hasard au bon endroit au bon moment, vous désirez une chose et cette chose se produit. Que se passe-t-il ? Votre énergie, votre taux vibratoire, a augmenté; plus vous êtes dans une énergie positive (vibration élevée) plus vous attirez à vous des évènements positifs (qui correspondent à ce que vous désirez au plus profond de votre coeur). Egalement, plus vous serez connectés à votre conscience supérieure et serez tournés vers quelque chose de plus grand que vous, plus vous recevrez également des messages de vos guides spirituels, à travers des chiffres à répétition (111 ou 2222 etc…), et des petits signes qui ne peuvent être du hasard tellement ils sont flagrants et parfaits.

 

13) Prise de conscience dans votre l’alimentation

Vous remarquez que vous êtes naturellement plus attiré vers telle ou telle nouvelle chose dans votre alimentation et rejetterez naturellement d’autres. Vous avez envie de prendre plus soin de vous et votre corps, mais pour les bonnes raisons.  Les cookies chimiques que vous adoriez avant ne vous feront plus envie. Le steak saignant non plus. Chaque aliment a son énergie propre et lorsque l’on augmente son taux vibratoire général (ce qui accompagne un éveil spirituel), on est donc attiré vers d’autres aliments, alignés vers ce nouveau taux vibratoire. C’est la raison pour laquelle beaucoup de personnes qui s’éveillent spirituellement et qui augmentent leur énergie ne souhaitent plus manger de viande et bon nombre de produits animaux (issus d’une industrie cruelle et donnant des produits à l’heure actuelle hautement nocifs pour la santé). Certains ne résonnent plus non plus avec les produits contenant du gluten, aspartame et produits chimiques en tous genre, sucre blanc, farines blanches,  etc. Nous ne sommes naturellement plus attirés vers ces aliments et si nous en mangeons, notre corps nous fait immédiatement ressentir son rejet (ce qui se présentera sous forme de nouvelles allergies ou d’intolérances alimentaires pour certains). Nous sommes naturellement de plus en plus attirés vers les aliments très hauts en énergie, tel que les fruits et légumes bio, les noix, oléagineux, céréales ancestrales (riz, sarrasin…) – en clair une alimentation de plus en plus naturelle et vivante. Nous allons vers la régénérescence à tous les niveaux (corps, âme et esprit).

 

14) Troubles du sommeil

Vous avez besoin de plus de sommeil qu’avant pour récupérer, vous vous réveillez fatigué(e), ou au contraire vous avez besoin de moins de sommeil et êtes impatient(e) chaque matin de vous lever pour réaliser tout ce que vous voulez réaliser. Pour certains, vous pouvez également avoir des « crises de panique », réveils en sursauts à votre retour à la réalité après avoir dormi (choc du retour dans la réalité, après le voyage de notre conscience / âme pendant le sommeil).

 

15) Diminution / disparition de l’habitude de s’inquiéter – Actions basées sur l’amour et non plus sur la peur

Vous comprenez désormais le rôle des émotions : vous indiquer dans quelle vibration vous êtes. Une émotion négative est l’indicateur d’une vibration négative. Vous avez donc compris que vivre dans la peur, dans l’inquiétude, est la pire chose à faire puisque nous créons notre réalité sur la base de chacune de nos pensées et attirons à nous ce envers quoi nous donnons le plus notre attention. Vous souhaitez désormais prendre vos décisions sur la base de l’Amour et de la confiance, être dans la gratitude et dans la joie, plus que jamais.

 

16) Une perte d’intérêt envers toute forme de conflit

Votre paix intérieure est devenu sacrée. Tout conflit vous met désormais terriblement mal à l’aise car vous ressentez toute variation d’énergie en vous. Les « dramas » de vos amis ou de la télé ne vous intéressent pas. Vous voulez la paix et la sérénité profonde. Vous vous détachez même de la recherche constante d’avoir raison.

 

 

17) Une perte d’intérêt envers toute forme de jugement envers l’autre ou envers soi-même

Comme vous ressentez de plus en plus que nous sommes tous connectés, et que nous sommes bien plus que notre apparence physique, vous avez perdu tout intérêt à juger l’autre, y compris vous-même. Vous ne souhaitez plus être aussi dur que vous l’avez été, envers les autres et envers vous-même. Vous aspirez à plus de souplesse et de compassion, ainsi que d’Amour pour vous-même et pour les autres, dans votre vie.

 

18) Une plus grande volonté et habilité à aimer et à donner sans rien attendre en retour et sans raisons

Votre coeur et votre âme ne se remplissent plus que lorsque vous êtes au service du monde. Vous ne recherchez plus systématiquement la gratification mais avez de plus en plus envie de donner et d’aimer sans raisons et sans rien attendre en retour.

 

19) Le sentiment d’être connecté à tout et à tout le monde (humains, animaux, nature, planète, univers)

Vous ressentez de plus en plus fort cette connexion entre vous et tous les autres êtres vivants qui vous entourent. Vous comprenez l’impact de chacune de vos paroles, pensées et actions sur le reste du monde et vous vous en sentez désormais profondément responsable. Vous souhaitez ainsi désormais utiliser votre impact de la manière la plus positive qu’il soit, ayant compris que vous faites parti de ce « tout » et que tout est relié.

 

20) Attirance et connexion forte vers les animaux et la nature

Vous ne voyez pas les animaux comme des êtres inconscients et non-intelligents. Vous avez compris qu’une pensée sans langage existe et que chaque être vivant est doté d’une conscience (même les plantes). Vous ressentez une connexion très forte avec eux et pouvez même pour certains d’entre vous communiquer avec eux (animaux, arbres, et plantes). Comme vu dans le point N°13, il deviendra pour beaucoup impossible ensuite de manger des animaux. Vous ne souhaiterez plus contribuer à leur massacre et torture en masse qui a lieu à l’heure actuelle dans l’industrie alimentaire et serez même portés à contribuer à apporter un changement dans notre relation aux animaux et aux plantes, et à l’éveil des consciences.

 

21) Sentiment de « Bliss », d’extase

Tout cela fait que vous ressentez un profond sentiment d’extase, inexplicable. Vous ressentez des sensations très fortes dans votre poitrine, un feu qui brûle, de l’amour profond pour la vie, de la gratitude, de la joie, de l’enthousiasme, vous avez l’impression que vous ne pourriez pas être plus heureux au monde que d’avoir compris tout ce que vous avez compris. Vous vous émerveillez d’un tout petit rien (aux yeux des autres) mais qui pour vous est extraordinaire (la perfection du pelage d’un animal, de ses couleurs, de ses traits, la perfection du corps humain, des plantes, des fleurs, du soleil, de la mer…).

 

L’éveil peut faire peur. Etre soi-même peut soudainement être terrifiant (nous n’avons plus la société ou les autres pour nous indiquer qui nous devons être). La transition entre cette ancienne « fausse identité » que vous aviez et cette nouvelle « vraie » identité et vie, peut être effrayante, et vous aurez même peut être envie parfois de retourner à l’illusion, au connu, à la familiarité. Mais ne faites jamais chemin inverse, ne supprimez jamais plus la voix de votre âme qui cherche à exprimer sa singularité et sa vérité.

 

« CE DONT NOUS AVONS LE PLUS FAIM, ce n’est pas la nourriture, l’argent, la réussite, le statut, la sécurité, le sexe, ni même l’amour du sexe opposé. Souvent, des gens ont obtenu tout cela et sont restés insatisfaits et même souvent encore plus insatisfaits qu’au début de leur carrière, quand ils n’avaient rien de cela. La faim la plus profonde, dans la vie, est un secret qui n’est révélé que lorsqu’on est désireux de découvrir une partie cachée du soi.
Dans les anciennes traditions de sagesse, cette quête a été comparée à une plongée pour s’emparer de la perle la plus précieuse qui soit au monde (…).
La perle est aussi appelée l’essence, le souffle de Dieu, l’eau de vie, le nectar sacré (….), ce que nous appellerions simplement transformation (…). Du point de vue humain, cela signifie changer la peur, l’agressivité, le doute, l’insécurité, la haine et la vacuité, en leur contraire. Peut-on réaliser cela véritablement ? Il y a une chose dont nous avons la certitude : la faim secrète qui ronge l’âme n’a rien à voir avec des choses extérieures comme l’argent, la position sociale et la sécurité. C’est la personne intérieure qui meurt du désir que sa vie ait un sens, qui veut obstinément la fin de la souffrance, qui désire ardemment des réponses aux énigmes que sont l’amour; La mort, Dieu, l’âme, le bien et le mal. Une vie superficielle ne répondra jamais à ces questions, ne satisfera pas les besoins qui nous poussent à les poser.
Trouver les dimensions cachées en soi-même est le seul moyen d’apaiser sa faim la plus profonde.  » ~Deepak Chopra.
*Je n’ai pas changé. Je me suis juste réveillé.

 

 Cet article a été écrit par Laura Marie, tiré de son site personnel dont voici la source originale :
http://lauramarietv.com/fr/21-symptomes-de-leveil-spirituel/

LA Fée et le MAGICIEN

Classé dans : — susie @

Acte 1

LA Fée et le MAGICIEN 375305_190208374401420_1740668178_n-300x231

Tendre magicien enjoué

Je suis ta petite fée

Qui vient t’avouer un secret :

Avec naturel tu t’es imposé dans ma vie.

J’ai t’ai laissé faire, insouciante, ne me doutant pas de l’ampleur que prendrait mon attachement.

Petites attentions journalières…

Depuis plusieurs mois tu as évincé tous mes prétendants et fait fondre ma carapace d’acier.

Tu m’as couverte de talismans sacrés

Et je sais que tu veilles sur moi à travers eux.

Je les touche lorsque je me sens faible ou désorientée

Je ressens une force vive grâce aux vibrations positives injectées en eux.

Tu m’es bénéfique, à n’en point douter.

Mon magicien adoré

Je suis comme ensorcelée

Sommes-nous amis mon amour ?

Sommes-nous amoureux mon ami ?

Deux sentiments qu’un délicat tissu sépare.

Nous franchissons la barrière au gré de nos envies.

Parfois de solides confidents, parfois le corps empli d’un désir ardant.

Toujours présents l’un pour l’autre

Nous avançons main dans la main, le cœur vaillant.

Nos moments de partages sont uniques et précieux.

Les entraves que nous connaissons se terrent dans nos esprits.

Il y a des non-dits, des envies d’être ailleurs, ensemble, soudés, au grand jour.

Mais nous restons silencieux. De peur que tout s’arrête.

Il nous arrive d’en rire avec légèreté, masquant la réalité qui nous submerge

On se dit que cela passera, que le désir finira bien par s’évanouir.

Et si l’on ne pouvait plus, se passer l’un de l’autre ?

Mon ami, que ferions-nous alors ? Dis le moi,

Sinon nous aimer avec bruit et  fracas

Vois-tu, étrangement je ne cherche plus.

Je me sens bien, nourrie par ta bonté.

Si je t’écris tout ceci aujourd’hui

C’est pour te remercier

D’être là, dans ma vie

Continues à me soutenir

J’en ferai de même

Consolidons nos liens

Et ne nous blessons pas.

Mon ami

Mon magicien chéri

Tu me guéri

Petit à petit

Alors reste là

Ou viens plus près encore

Je t’ouvrirai toujours les bras

Tant que tu m’aimeras

_____________________________

Acte 2

melancolie-11439580ed-300x258

Mon tendre Magicien assassin

Quelque chose a changé…

Hier tu m’as touchée, au profond de mon âme.

Et j’ai réalisé que je ne pouvais plus lutter.

Je vais oser te l’écrire.

Je suis amoureuse de toi!

Mes gestes et mes pensées ne trompent pas.

Inutile de me voiler la face plus longtemps.

C’est trop bon, trop fort…

Nos caresses incandescentes me submergent d’émotions.

J’appréhende tes absences et espère nos retrouvailles.

Je m’inquiète de tes silences et guette tes mots doux…

Mon ami tu es devenu mon amour.

Je t’adore et je te crains.

Je suis à ta merci.

J’ai peur que tu disparaisses.

Que tu me mentes.

Que tu me trompes.

J’ai la gorge nouée et une boule à l’estomac.

Seul mon magicien pourrait faire redescendre la pression.

Je me sens tel  un animal blessé, à l’affut de la moindre traitrise de l’être que j’aime…

Avant que tu ne me fasses du mal sans l’avoir voulu, je te demande de m’aider mon ami.

Ta rencontre, contre toute attente, est source d’une joie immense.

Je l’avoue, comme j’en souffre, que j’aurais tant aimé être tienne, que tu me fasses un enfant, crier mon amour sans cette culpabilité et cette honte.

Partir en voyage avec toi, rencontrer ta famille, m’endormir contre ta peau et que tu sois là, dans ma vie, avec moi, tout simplement…

Tu me donnes de la force, fais en sorte je t’en prie de ne pas m’affaiblir aujourd’hui.

Veille avant tout sur notre amitié qui m’est si chère.

Tiens tes promesses ou n’en fais aucune.

Je te le demande : aide-moi à faire redescendre tout ce désir que j’ai pour toi.

Désenflammons-nous avant que je ne verse des torrents de larmes.

Ta peau, ton odeur, tes mains, ta bouche, tes yeux dans les miens…

On ne doit plus se toucher .

Par pitié, redeviens mon ami, mon tendre amour.

Je ne veux  pas refaire la même erreur

Je me battrai contre mon cœur

J’écouterai ma raison cette fois.

Je ne veux pas attendre.

Je ne veux pas espérer.

Je ne veux pas souffrir.

Je veux être libre….

Plus de compromis,

Plus de sacrifices pour quelques heures de bonheur volé.

Oui  j’ai peur que tu m’abandonne. Toi aussi.

Que tu me dépossède de tout, pour me trahir.

Je ne veux pas te perdre.

Je t’aime trop pour te perdre.

Prends soin de nous.

Parce que j’essaie là de briser cet inexorable élan..

Aide-moi. Mais surtout ne me lâche pas la main !!!

Ne me désire plus

Je t’en prie

Mais reste présent

Dans ma vie…

Susie

Sia- Breathe me

Image de prévisualisation YouTube

La Fée et le Magicien

Classé dans : LIVRES/POESIE,MES ECRITS,POESIE — susie @

 

Acte 1

La Fée et le Magicien dans LIVRES/POESIE 375305_190208374401420_1740668178_n-300x231

Tendre magicien enjoué

Je suis ta petite fée

Qui vient t’avouer un secret :

Avec naturel tu t’es imposé dans ma vie.

J’ai t’ai laissé faire, insouciante, ne me doutant pas de l’ampleur que prendrait mon attachement.

Petites attentions journalières…

Depuis plusieurs mois tu as évincé tous mes prétendants et fait fondre ma carapace d’acier.

Tu m’as couverte de talismans sacrés

Et je sais que tu veilles sur moi à travers eux.

Je les touche lorsque je me sens faible ou désorientée

Je ressens une force vive grâce aux vibrations positives injectées en eux.

Tu m’es bénéfique, à n’en point douter.

Mon magicien adoré

Je suis comme ensorcelée

Sommes-nous amis mon amour ?

Sommes-nous amoureux mon ami ?

Deux sentiments qu’un délicat tissu sépare.

Nous franchissons la barrière au gré de nos envies.

Parfois de solides confidents, parfois le corps empli d’un désir ardant.

Toujours présents l’un pour l’autre

Nous avançons main dans la main, le cœur vaillant.

Nos moments de partages sont uniques et précieux.

Les entraves que nous connaissons se terrent dans nos esprits.

Il y a des non-dits, des envies d’être ailleurs, ensemble, soudés, au grand jour.

Mais nous restons silencieux. De peur que tout s’arrête.

Il nous arrive d’en rire avec légèreté, masquant la réalité qui nous submerge

On se dit que cela passera, que le désir finira bien par s’évanouir.

Et si l’on ne pouvait plus, se passer l’un de l’autre ?

Mon ami, que ferions-nous alors ? Dis le moi,

Sinon nous aimer avec bruit et  fracas

Vois-tu, étrangement je ne cherche plus.

Je me sens bien, nourrie par ta bonté.

Si je t’écris tout ceci aujourd’hui

C’est pour te remercier

D’être là, dans ma vie

Continues à me soutenir

J’en ferai de même

Consolidons nos liens

Et ne nous blessons pas.

Mon ami

Mon magicien chéri

Tu me guéri

Petit à petit

Alors reste là

Ou viens plus près encore

Je t’ouvrirai toujours les bras

Tant que tu m’aimeras

davidholovers-231x300 dans MES ECRITS

_____________________________

Acte 2

melancolie-11439580ed-300x258 dans POESIE

Mon tendre Magicien assassin

Quelque chose a changé…

Hier tu m’as touchée, au profond de mon âme.

Et j’ai réalisé que je ne pouvais plus lutter.

Je vais oser te l’écrire.

Je suis amoureuse de toi!

Mes gestes et mes pensées ne trompent pas.

Inutile de me voiler la face plus longtemps.

C’est trop bon, trop fort…

Nos caresses incandescentes me submergent d’émotions.

J’appréhende tes absences et espère nos retrouvailles.

Je m’inquiète de tes silences et guette tes mots doux…

Mon ami tu es devenu mon amour.

Je t’adore et je te crains.

Je suis à ta merci.

J’ai peur que tu disparaisses.

Que tu me mentes.

Que tu me trompes.

J’ai la gorge nouée et une boule à l’estomac.

Seul mon magicien pourrait faire redescendre la pression.

Je me sens tel  un animal blessé, à l’affut de la moindre traitrise de l’être que j’aime…

Avant que tu ne me fasses du mal sans l’avoir voulu, je te demande de m’aider mon ami.

Ta rencontre, contre toute attente, est source d’une joie immense.

Je l’avoue, comme j’en souffre, que j’aurais tant aimé être tienne, que tu me fasses un enfant, crier mon amour sans cette culpabilité et cette honte.

Partir en voyage avec toi, rencontrer ta famille, m’endormir contre ta peau et que tu sois là, dans ma vie, avec moi, tout simplement…

Tu me donnes de la force, fais en sorte je t’en prie de ne pas m’affaiblir aujourd’hui.

Veille avant tout sur notre amitié qui m’est si chère.

Tiens tes promesses ou n’en fais aucune.

Je te le demande : aide-moi à faire redescendre tout ce désir que j’ai pour toi.

Désenflammons-nous avant que je ne verse des torrents de larmes.

Ta peau, ton odeur, tes mains, ta bouche, tes yeux dans les miens…

On ne doit plus se toucher .

Par pitié, redeviens mon ami, mon tendre amour.

Je ne veux  pas refaire la même erreur

Je me battrai contre mon cœur

J’écouterai ma raison cette fois.

Je ne veux pas attendre.

Je ne veux pas espérer.

Je ne veux pas souffrir.

Je veux être libre….

Plus de compromis,

Plus de sacrifices pour quelques heures de bonheur volé.

Oui  j’ai peur que tu m’abandonne. Toi aussi.

Que tu me dépossède de tout, pour me trahir.

Je ne veux pas te perdre.

Je t’aime trop pour te perdre.

Prends soin de nous.

Parce que j’essaie là de briser cet inexorable élan..

Aide-moi. Mais surtout ne me lâche pas la main !!!

Ne me désire plus

Je t’en prie

Mais reste présent

Dans ma vie…

 

Susanna Massa

 

Le baiser

Classé dans : MES ECRITS,POESIE,Qui suis-je? — susie @

Le baiser dans MES ECRITS 521726_309142039188924_1497118221_n

Bénie soit cette belle offrande.

Sais-tu seulement combien je rêvais

De te dérober ce précieux baiser ?

Lèvres envoûtantes au miel sacré

En cet instant suspendu

Je me suis effondrée

Devant ta magnificence adorée

Embrasée

Subjuguée

Irradiée de désir

Et cette maudite rage

De ne pouvoir te dévorer…

Rêve inchangé

Aveu sulfureux

Projections d’images et de pensées

Dans cet espace-temps inventé par nous seuls

Et pour quelques secondes seulement

Tu es apparu clé de mes fantasmes fous

Tu me plairas pour toujours

A n’en point douter

Restes tel que tu es

Mon noble chevalier

Et que dans une autre vie

Je sois Ta Destinée.

 Susanna Massa

LE BAISER

Classé dans : — susie @

LE BAISER 521726_309142039188924_1497118221_n

Bénie soit cette belle offrande.

Sais-tu seulement combien je rêvais

De te dérober ce précieux baiser ?

Lèvres envoûtantes au miel sacré

En cet instant suspendu

Je me suis effondrée

Devant ta magnificence adorée

Embrasée

Subjuguée

Irradiée de désir

Et cette maudite rage

De ne pour te dévorer…

Rêve inchangé

Aveu sulfureux

Projections d’images et de pensées

Dans cet espace-temps inventé par nous seuls

Et pour quelques secondes seulement

Tu es apparu clé de mes fantasmes fous

Tu me plairas pour toujours

A n’en point douter

Restes tel que tu es

Mon noble chevalier

Et que dans une autre vie

Je sois Ta Destinée.

 Susanna Massa

1234
 

Petit Art |
mon grenier que j'aime |
GD LA PALETTE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | la fée zen
| KOUT'fil New-Look
| TCHOLLE AND CO