SUSIE

Bienvenue dans mon monde

Songe ou Mensonge?…

Classé dans : MES ECRITS — susie @

reverie.jpg

Je cherche Morphée parmi les méandres de mes pensées.

Mais le sommeil est loin et je demeure éveillée.

Mon désir lui est bien ancré en moi.

Il me torture inlassablement

 Il me dit tout bas:

« Vos  corps sont voluptueusement enlacés…

Il est à présent tien.

Dévoué et passionné…

Comme jamais personne auparavant ne l’a été. »

Je rêve tant que j’en oublie la réalité, serpent infâme au venin mortel.

Je veux

Revoir l’objet de mon désir…

J’accepte de patienter quelques heures

Avant de m’imbiber de son regard.

Prendre les voiles pour un sulfureux voyage.

Et revenir pétrie d’amour.

En attendant ce jour

Hante moi encore

Mon délicieux mensonge

Mon tendre venin

Susie

lesamants.jpg

 

Fragment

Classé dans : MES ECRITS — susie @

102w57l.jpg

Au fur et à mesure que les heures défilent depuis ton fatidique départ, j’ai beau essayer de me raccrocher à ton image avec l’assurance de te revoir, ma raison me somme insidieusement à avouer que tu ne fus qu’un beau mirage, un délicieux leurre…

Je me replonge dans une tristesse abyssale, et me sens à nouveau complètement démunie.

Voilà que ma gorge se noue et me ramène vers l’implacable vérité qu’est la mienne…

Celle de ma solitude.

Je pleure de savoir combien l’avenir est un assassin impitoyable…Les choses sont ainsi, et mon coeur à l’agonie n’y peut rien…

Mes pensées deviennent lugubres, et se figent sur ma frustration et mon amertume.

Je repense à ma condition de femme sans enfant…A ces longs mois où je n’ovule pas…C’est comme si mon corps me confirmait dans mes craintes de ne plus pouvoir féconder un jour. Et cette maudite pillule que j’ingurgite chaque jour en vain me rappelle inlassablement ma meurtrissure.

Le décor est absurde.

Les acteurs ont depuis longtemps déserté la scène amoureuse.

Les sièges sont vides et la salle de spectacle se meurt.

Mes tripes sont en totale putréfaction.

Je suis lasse de me battre.

Je rends les armes et avoue ma défaite.

Je n’y crois résolument plus…

Ma foi a toujours été liée au désir que je pouvais susciter chez l’Autre.

Mon corps, laissé à l’abandon se vide de son essence.

Et je me demande, finalement: à quoi bon enfanter si je ne suis pas réellement aimée…

bnb.jpg

la Belle  et la Bête…

Premier amour

Classé dans : MES ECRITS — susie @

Je me souviens…

De nos paroles d’amour jetées en bouquets de roses

De notre complicité innée

sommeilcourbet.jpg

De nos regards foudroyants de désir

De mes pleurs dans tes bras forts et tendres

peintureart.jpg

« Donne moi ton mal incurable, laisse moi prendre ta maladie et porter ta douleur »

Je ne veux me souvenir que de ceux-là

paintinggiraudi.jpg

Premier Amour

 

Léthargie

Classé dans : MES ECRITS — susie @

Si condamnation il y a il s’agit de la mienne

J’aspire à me reposer mais ne fais que guerroyer

Les combats incessants de mon esprit cloue mon corps terrestre et m’enchainent insidieusement dans les abysses de l’Enfer.

Comment oser prétendre « avoir peur de me brûler les ailes » si je n’en possède plus, d’ailes ?

Il ne reste rien…Je suis en lambeaux, ma peau est décharnée et mon espoir étriqué…

Et si une main illuminée pouvait faire renaître le Phénix que je fus jadis, n’est-ce pas celle-là même qui s’octroiera le pouvoir de me frapper avec hargne pour me détruire à nouveau?

Susie

283228724small.jpg

 

Petits points communs

Classé dans : MES ECRITS — susie @

515395541small.jpg

Se recueillir sur la tombe de Jim Morrison

Ecouter The Cure, Dead can dance, Rakmaninoff, Satie…

Lire Les fleurs du mal , Lamartine, Prévert, Tolkien

Poser une rose blanche sur la tombe d’Allan Kardec

Penser au comte de Lautréamont et se délecter des chants de Maldoror

Dévorer des mangas japonais 

collectionner des bandes dessinées Marvel

Jouer du piano

chanter

 danser

Ecrire

Peindre

Rire

Faire de la plongée sous-marine et nager avec les dauphins

Croire aux Ondines

Visiter l’Egypte

Méditer

Pratiquer les arts martiaux

Porter des chemises à jabots, les cheveux longs attachés avec un ruban en soie noire

Croire aux Loups-garous et respecter les Vampires

Lire le livre dont vous êtes le héros et vaincre ses ennemis d’un simple coup de dés

Imaginer des lutins, gnomes, farfadets, trolls  korrigans envahir sa maison

Raconter l’histoire des Elfes aux enfants

Se convertir au Romantisme

Rêver aux Séraphins

Faire le plus beau des voyage astral

Devenir Idéaliste

dialoguer avec les Anges

Avoir de l’espoir

Et sourire enfin…

Image de prévisualisation YouTube

 

Encore…

Classé dans : MES ECRITS — susie @

early19721975.jpg

Enchevêtrée je demeure…Mon désir est enraciné en moi…

Je suis heureuse de ne pouvoir m’en défaire…

Merci pour ces belles émotions…

Rêve…

Classé dans : MES ECRITS — susie @

11779903113413.gif

Au détour de mes nuits blafardes, je fis une rencontre des plus étrange…

Un petit elfe sorti d’une boîte enchantée est venu me rendre visite.

Avec des yeux tendres et malicieux, une chevelure soyeuse posée sur un minois tout en rondeur, une allure sûre et impertinente, un anneau au doigt certi d’un rubis protecteur…

Il avait cette candeur lié à sa jeunesse qui pourtant dissimulait une indescriptible maturité d’âme…

Peut-être avait-il gardé des réminiscences de ses vies antérieurs…

J’étais enchantée et subjuguée face ce petit bout d’être venu de loin, avec, pour seul bagage, une source volcanique, forte et vive, loyale et sincère…

Nous avons trinqué avec allégresse à notre complicité naissante…

Secrètement je sentis mon regard le remercier pour son passage inopiné dans mon alcôve désertée…

Et puis nos voix se sont tues, et nos corps enivrés ont pris le relais, pour un langage que seuls les êtres qui ont déjà aimé connaissent…

Nos gestes d’une amplitude démesurée ont su m’emporter vers un monde sulfureux…

Il y eut cette métamorphose…Cette sublime alchimie de nos essences charnels…je sentis nos corps vibrer à l’unisson…

Derrière nos caresses immaculées d’une intense générosité, nos baisers sucrés-salés, je réalisai, au delà du réel, que le Phénix se tenait prêt à renaître de ses cendres…

Alors oui, peut-être ai-je rêvé de ces heures ensorcelées, mais Dieu que ce fut bon de l’aimer…

En ce premier jour d’absence,

Je prie les anges de protéger le souvenir de ces instants magiques contre l’oubli…

Et si ce délicieux petit Elfe m’entend de là où il se trouve,

Qu’il espère comme moi, une autre nuit à partager…

Que nous nous endormions encore, collés l’un à l’autre, comme des chérubins…

Dans un océan de tendresse…

Susie

La Bête

Classé dans : MES ECRITS — susie @

luisroyop2021.jpg

Si tu es la Bête j ‘accepte de vivre quelques instants sous ton joug…

Je viendrai à toi, aimantée par ton aura majestueuse…

Je m’engouffrerai dans ta solitude…

Mais tout a un prix.

Il faudra que tu me lacères ma peau déjà ensanglantée, et que ta cruauté me fasse suffoquer de plaisir…

Qu’enfin tu me donnes l’absolution de mes péchés…

Il te faudra bien du courage, pour m’écorcher inlassablement, et je promets de ne pas proférer des insultes infâmes contre le Monde et les Hommes…

Sous l’avalanche de tes coups, je demeurerai muette, aveuglée par ta rage, sourde à tes cris déchirants…

Je serai ton ultime exutoire…

Transpercée…

Sacrifiée…

Crucifiée…

luisroyo008.jpg

Si par malheur je décidais de rester dans ton ombrage, nous regarderons la clepsydre s’arrêter, et tu pourras sentir les battements de mon coeur ralentir…

 Et puis viendra un autre temps…

A l’aube, mon acuité aura augmenté…Je flotterai comme l’éther, ivre et exaltée par ce carnage enduré…

J’aurais goûté à ton absynthe sacrée, tu m’enlaceras suavement… Que tes mains se métamorphosent en velours et m’embaument…  

Communion de nos corps aguerris…Nos esprits glorieux s’élèveront vers le firmament…

Enfin…Je respire enfin, enrobé de douceur…Ma vie dissolue sera jetée aux oubliettes…

Resteront les effluves de nos délicats parfums charnels…

Promets moi de m’enrober de louanges…

Que ma détresse et mon agonie disparaissent dans l’abysse de ta voix suave…

Que je sois pétrie par ta compassion…

N’aies pas peur ma Bête…Cette nuit déchirante est de bon augure

Elle saura sauver nos âmes corrompues, sois-en sûr…

Susie

luisroyo.bmp 

Perdition

Classé dans : MES ECRITS — susie @

204386.jpg

Mourir de tristesse. 

Mourir de peur. 

Mourir d’angoisse. 

Mourir sans attendre. 

Mourir tout court. 

Mourir sans rien. 

Mourir c’est tout. 

Pourquoi dois t’on revenir. 

Revenir sans cesse ? 

Je suis stupide. 

Je suis blessée. 

Je blesse. 

On me fait du mal. 

Je fais du mal. 

On réagis mal. 

Je réagis mal. 

Idées perverses. 

Eloignement. 

Incompréhension. 

Drogue. 

Solitude. 

Dépendance. 

Indépendance. 

Mort. 

Vie après la mort. 

Mort si l’on vit. 

Destruction. 

Cerveau. 

Pensée. 

Esprit. 

Mal. 

Bien. 

Dieu. 

Je suis idiote. 

Fin. 

Début de la fin. 

Gouffre. 

Merde. 

Amis. 

Vite. 

Au secours. 

Sexe. 

Prostitution. 

Argent. 

Drogue. 

Bientôt. 

Les causes. 

Les faux amis. 

La tromperie. 

L’hypocrisie. 

Les fausses paroles. 

La pitié. 

Adolescence. 

Flirts. 

Pleurs. 

Joie. 

Spontanéité. 

Tout laisser tomber. 

Arrêter de travailler. 

Arrêter de réfléchir. 

Arrêter de parler. 

Arrêter de manger. 

Arrêter de boire. 

Cesser d’exister. 

Ne plus exister. 

Se perdre. 

Me perdre. 

Noir. 

Foire. 

Marre. 

Drogue. 

Comprimés. 

Ne plus m’aimer. 

Ne plus me parler. 

Ne plus me désirer. 

Ne plus m’aider. 

Parce que. 

Vous avez l’arme. 

L’arme de me détruire. 

C’est vous qui me donnez l’envie. 

L’envie de me droguer. 

De me prostituer. 

De me tuer. 

Egoïstes. 

J’essaie de ne penser qu’à vous. 

Faiblesse. 

Traîtresse. 

Merde. 

Sale. 

Pensées. 

Esprits. 

Diable. 

Pureté. 

Désintègre toi. 

Satan. 

Lucifer. 

Je vous rejette. 

Dieu. 

Imbibe moi de bien, d’amour, de vie. 

Sauvez moi. 

Sauvez la foi. 

Donnez moi la force. 

La force de vivre. 

La force de travailler. 

La force de ne plus pleurer. 

La force d’être heureuse par moments. 

La force de parler. 

La force de boire. 

La force de manger. 

La force de marcher. 

La force d’aider. 

Comme Jésus-Christ l’a fait. 

J’ai froid. 

J’ai besoin de rien. 

Laissez moi. 

Vous êtes le Mal. 

Et je vous aide. 

Et je vous aime. 

Parce que je vous respecte. 

Parce que nous sommes tous frères. 

Parce que j’ai de l’estime pour  vous. 

Malgré vos fusils. 

Malgré vos balles. 

Malgré vos paroles. 

Pourriture. 

Saleté. 

Impureté 

Délivrance. 

Ca repart. 

Tremblements. 

Angoisse. 

Envie de vomir. 

Envie de mourir. 

Oh oui ! 

La mort. 

L’enfer. 

Ma pénitence. 

Mon jugement final. 

Le cœur continue à battre. 

Mais de plus en plus vite. 

Faiblesse. 

Peur. 

Ignorance. 

La peur ne résulte que de l’ignorance. 

Où est la connaissance ? 

Peut être vers les cent ans, avec de la sagesse et une foi puissante. 

Lumière
Ténèbres 

Hallucinations. 

Feu. 

Enfer. 

Misère. 

Meurtre. 

Viol. 

Sida. 

Drogue. 

Respiration irrégulière. 

Se mordre la main. 

Souffrance. 

Incompréhension 

Où est la tolérance ? 

Où est l’amour ? 

Où est le respect ? 

Qu’est-ce que l’Humanité ? 

Où est l’être humain ? 

Voici le sauvage. 

Voici la Bête. 

Nous voici. 

Folie. 

Inconscience. 

Innocence. 

Professeur. 

Moniteur. 

Adulte. 

Apprentissage. 

A la violence. 

Au sexe. 

A la folie. 

Devenir folle. 

Me prendre pour un chien. 

Me prendre pour rien. 

Se retenir. 

Ecouter. 

Apprendre. 

Etudier. 

Regarder. 

Le professeur. 

La carte. 

Les eaux. 

Le climat océanique. 

Il montre un pays. 

J’aimerais y être. 

Mourir noyée. 

Mourir tuée. 

Vivre ou mourir. 

J’ai le choix. 

Mais après tout. 

Quelle est la différence. 

La terre continuera à tourner. 

Et vous, vous continuerez à m’aimer…

angel.jpg

Souffrance

Classé dans : MES ECRITS — susie @

luisroyo.bmp

Il faut affronter le Monde. 

Avec ses guerres, ses famines, ses pollutions, sexe, drogue, argent… 

Je dois sortir et me jeter dans la gueule du Monde. Vautour aux serres acérées, m’empoignant le cœur avec violence, une fois de plus…Le sang coule, mais je vis encore, je tremble, je suffoque, je me meurs à petit feu et le démon me bouffe lentement les entrailles. 

Mes tripes explosent au grand jour, et je crache mon venin très haut, et les retombées se métamorphosent en larves, s’enfoncent dans le cœur de l’humanité, et y extirpent tout le bien qui y repose encore. 

 

Longtemps, je mourrai…

Susie 

luisroyo008.jpg

 

12345
 

Petit Art |
mon grenier que j'aime |
GD LA PALETTE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | la fée zen
| KOUT'fil New-Look
| TCHOLLE AND CO