SUSIE

Bienvenue dans mon monde

Le chant sacré

Classé dans : MES ECRITS,Qui suis-je? — susie @

Image de prévisualisation YouTube

L’univers te réclame mon ami

Voyage loin savoure la Vie

Mais n’oublies jamais ceci :

C’est dans mon cœur que réside ta patrie.

 

Goûte et survole les verts pâturages.

Toi, Aigle majestueux sans âge

Puis… Reviens poser  tes yeux dans les miens

Et jouissons ensemble de ce festin

 

Permets-toi de m’aimer davantage

Je suis Déesse et tu es mon Mage

 

Regardons le soleil se coucher

Les ondines fredonnent ce refrain sacré

Au creux de mes reins tu deviens mien

Au creux de mes reins, tu m’appartiens

 

Nous sommes libres mon ami !!

Vie danse chante crie !!!

Mais garde ce fil je t’en  prie

Ce fil magique qui nous lie

 

Je suis multiple face à ton sourire

Déesse, Phénix peut-être pire…

Je te vénère car tu m’inspires

Je suis tienne quand je te respire

 

Aigle et Phénix se sont rencontrés.

Et saches que tu ne peux me dompter

Je suis ta déesse et toi mon guerrier

Tu es de braise et moi une terre sacrée.

Susanna Massa

1ymn3a

Musique: Air moon, Fever.

 

 

Le point G

Classé dans : MES ECRITS — susie @

IMG_20150224_174240

Prends moi Laisse moi viens retiens moi pousse toi que je te regarde ferme les yeux et sens mes mains tu aimes dis moi ? Tu me sens là ? Tu sais que j’ai faim ? J’en peux plus d’attendre regardes moi je salive déjà ton corps est mien je t’appartiens viens attends moi je jouis encore c’est dingue je suis volcan et toi ma lave. Ça déborde et coule. Reprends toi respire parlons un peu. Comme tu es drôle j’adore te voir rire on s’entend bien tu trouves pas mais attends tu fais quoi là ? Ah mais tu me rends dingue avec ces lèvres cette bouche ta langue nos baisers mais comment me retenir je salive j’ai faim je te boirais bien là devant tout ce monde de dégénérés. Je suis contre toi je respire te regarde encore puis ferme les yeux je suis bien mais tellement bien tu m’as manqué tu sais combien de vies pour revivre à nouveau juste ça. Inconnu tu crois? mais non on s’est maintes fois aimés toi et moi. À plusieurs reprises tu m’as prise comme ça de la même manière.. Et nous avons ri ensemble construit bâti une montagne de tendresse indestructible. Je te reconnais et t’aime déjà. C’est aussi simple que ça. Allez viens maintenant et prends moi avec toi. Rends moi ton beau sourire prends moi et regarde moi jouir.

Susanna Massa

Inconnu fou

Classé dans : MES ECRITS,Qui suis-je? — susie @

Cher inconnu fou

Qu’as-tu donc fait de nous?

Surgissant tel un guerrier

Tu as arrêté les larmes

Et mis sous verrou mes peurs

En cette nuit de sept heures

À condamner nos à corps à s’aimer

Amants complices malgré notre réalité

Cette nuit encore

Et pour la seconde fois depuis notre rencontre

Tu as débarqué dans ma déchirure

Et tu as soigné mes blessures

Belles heures suspendues

Où rien ne comptait plus

A part nos regards profonds

Et ces délicieux sourires de nos bouches enflammées

D’où l’inavouable secret voudrait surgir

Mais rafraichis moi un peu la mémoire

Nous sommes-nous déjà rencontrés

Ailleurs dans un autre monde?

Comment fais-tu pour me procurer

Autant de joie instantanée?

Comment peut-il être possible

Que je me désagrège sous tes baisers?

Dis-moi mon inconnu fou à l’allure solide

En cette délicieuse nuitée

Nous sommes nous réellement aimés?

Si oui est notre pénitence

Alors reviens te blottir contre mon corps

Colle-toi à moi

Ta peau contre la mienne

À ne plus pouvoir t’en détacher

Reçois ma tendresse

Dans la paume de ta main

Embrasse-moi plus fort

Embrase-moi de l’intérieur

Plonge ton regard d’inconnu

Dans mon âme exaltée

Englobe-moi de tout ton être

Et regardons…

Pour une fois…

Le soleil se lever.

 

Susie

Ma faiblesse c’est toi

Classé dans : MES ECRITS,Qui suis-je? — susie @

Pas prête

Peur

Douleur viscérale qui remonte à la surface

Il suffit que j’aime à nouveau

Pur souffrir de ce trop plein d’amour

Vertige

Perte de ma confiance que je m’évertue à reconstruire

Seule je me sens plus forte

Ma chère solitude

Ma compagne fidèle

Quoi faire à deux

Sinon se mentir

se trahir

pour que l’un abandonne l’autre

« Je t’aime » assassin

perfide venin

Je me sens happée

par ce tourbillon d’émotions

Irrationnels

Le soleil me brûle déjà

et j’ai peur d’être consumée

par son éclat

c’est trop pour moi

trop tôt

trop tard

je ne sais pas

je ne sais plus

je suis perdue là

La mer est crasseuse

je n’ai pas fini de nettoyer les eaux

et des poissons morts remontent à la surface

je les vois

inanimés

Morts

ils sont mes tentatives

mes élans

mes appels

tout a été en vain

qu’ai je retenu

sinon qu’aimer

c’est souffrir

comment me délester du passé

si je suis traumatisée

Ma solitude est mon ultime bouée

je suffoque sinon

je meurs d’aimer

j’ai mal d’aimer

je ne veux pas aimer

je ne veux plus mourir

je veux vivre

croire en moi

 

J’ai peur de toi mon amour

les possibles me tétanisent

depuis si longtemps je me suis persuadée que ce n’était pas pour moi

je vois le carnage

la désolation

la démence

la parenthèse me rassure

l’amitié me console

le désir m’amuse

mais me projeter me terrifie

voilà ma réalité

Pardonne moi

Ma faiblesse

C’est toi.

Susie

Faiblesse

Classé dans : MES ECRITS — susie @

solar_flare1

Pas prête

Peur

Douleur viscérale qui remonte à la surface

Il suffit que j’aime à nouveau

Pur souffrir de ce trop plein d’amour

Vertige

Perte de ma confiance que je m’évertue à reconstruire

Seule je me sens plus forte

Ma chère solitude

Ma compagne fidèle

Quoi faire à deux

Sinon se mentir

se trahir

pour que l’un abandonne l’autre

« Je t’aime » assassin

perfide venin

Je me sens happée

par ce tourbillon d’émotions

Irrationnels

Le soleil me brûle déjà

et j’ai peur d’être consumée

par son éclat

c’est trop pour moi

trop tôt

trop tard

je ne sais pas

je ne sais plus

je suis perdue là

La mer est crasseuse

je n’ai pas fini de nettoyer les eaux

et des poissons morts remontent à la surface

je les vois

inanimés

Morts

ils sont mes tentatives

mes élans

mes appels

tout a été en vain

qu’ai -je retenu

sinon qu’aimer

c’est souffrir

comment me délester du passé

si je suis traumatisée

Ma solitude est mon ultime bouée

je suffoque sinon

je meurs d’aimer

j’ai mal d’aimer

je ne veux pas aimer

je ne veux plus mourir

je veux vivre

croire en moi

J’ai peur de toi mon amour

les possibles me tétanisent

depuis si longtemps je me suis persuadée que ce n’était pas pour moi

je vois le carnage

la désolation

la démence

la parenthèse me rassure

l’amitié me console

le désir m’amuse

mais me projeter me terrifie

voilà ma réalité

Pardonne moi

Ma faiblesse

C’est toi.

Susie

Romantisme

Classé dans : MES ECRITS,Qui suis-je? — susie @

Je suis une passionnée de l’amour. J’aime l’unique, l’exception, le fulgurant !

Et lorsque dans un ultime cri, nous jouissons, nous abandonnant dans les bras de l’autre, en cet instant suspendu, n’est pas là une petite mort ? Surtout si cet autre est sublimé par l’amour incommensurable qu’on lui voue…

Je crois aux âmes qui se cherchent durant des vies pour s’aimer éternellement.

Je crois aux anges qui regardent et veillent sur deux cœurs purs s’échangeant des promesses sincères.

Tant que je croirai, il y aura de l’espoir, de la lumière.

Retiens de moi mes sourires, mes fous rires, mes colères même !

Retiens que même si mes yeux sont souvent larmoyants, il y a une étincelle dedans, et le désir de tout dévorer. Je suis malheureuse mais assoiffée d’amour. Et de mes larmes qui coulent naissent mes plus belles armes pour combattre ce monde.

Comme je dois, pour ma survie, faire sortir ma douleur, l’apaiser, ou la faire taire quelques jours, je me plais à l’imaginer tel un enfant qu’on tient dans ses bras. L’enfant pleure. Je lui chante une berceuse et l’enfant s’endort.

Cet enfant c’est ma souffrance et mes textes sont les berceuses que je lui chante…

Susanna

Extrait entre deux amants

Classé dans : MES ECRITS,POESIE — susie @

Lui: Je suis libre


Elle: Je bois à ta liberté alors ! Et pourquoi cet homme libre m’interpelle de la sorte?
Peu importe! Je voudrai te voir me regarder
je te ferai boire et t’attacherai à mon visage

Lui : Parce que je suis libre tu es mon choix
Elle : je lapiderai ta liberté le temps de te goûter… Redis-le

 Lui : Tu es mon Choix…TU ES MON CHOIX …

Elle : Comment fais-tu ? Pour me mettre autant en vrac ?

Lui : J’ai rien fais moi, ni toi. C’est nous, c’est écrit, on peut rien y changer

Elle : Je veux lire la suite…

Elle : Mais…Es-tu un joueur ? Ou es-tu sincère.

Lui : Pose tes questions à moi, tes yeux dans les miens. Je ne veux t’obliger à rien. Je ne joue pas je vis ce que je dis. Si je te vois heureuse je suis heureux, si je te vois douter, je préfère m’en aller

 Elle : Je t’attendrai alors avec conviction…Je ne veux pas te perdre avant de t’avoir aimé…

Lui : Je ne te demande pas de m’aimer, je veux te voir heureuse, je t’aimerai pour deux.

Elle : Tu es un cadeau du ciel.

Lui : Le ciel ne m’aime pas

Elle : Partons ! Je t’aimerai pour lui et tu trouveras ta rédemption au creux de mon âme…Ou bien visitons les enfers ensemble. Je n’ai peur de rien. Sauf que tu m’oublies.

L’appel

Classé dans : LIVRES/POESIE,MES ECRITS,POESIE — susie @
Image de prévisualisation YouTube

Je veux te voir.

Et mourir de t’avoir aimé.

Deviens cet amour là

Libère toi.

Viens à moi je t’en prie

C’est une torture de ne pas te toucher

Tu existes ? Dis-moi tu existes vraiment ?

Je te le dirai aussi …

Que je t’aime à en crever

Je suis enragée tellement tu me manques

Viens je t’en prie…Viens.

Ces larmes sont pour toi.

Mon offrande et ma pénitence

Je suis si heureuse et triste à la fois.

J’agonise loin de toi. Je ne sais plus comment faire.

Je voudrais t’appeler maintenant là, te dire tout. Et que tu viennes

Sauve moi, je dépéries.

J’ai besoin de toi.

J’ai mal de te le dire.

Je veux ton odeur…

Je suis perdue sans toi

Viens

Je t’attends

Je te prie la nuit…Dans ce lit froid

Je voudrais cesser de pleurer

Viens sécher ces larmes…

Je ne sais plus…

Je ne suis plus…

Susie

La QUESTION

Classé dans : LIVRES/POESIE,MES ECRITS,POESIE,Qui suis-je? — susie @

Image de prévisualisation YouTube

Que sommes-nous vraiment, sinon des mots couchés sur du papier

Pourrais-tu un jour devenir le réceptacle de mon âme assoiffée d’amour ?

Serais-je bien plus attrayante, si je te cachais mes fêlures ?
Mes illusions?..Mes rêves maudits?

Resteras tu inébranlable ?

Vais-je me putréfier à force d’attendre ?

Je sens les vagues qui se déchainent mon amour

Me retiendras-tu ?

Et si c’était trop tôt ou trop tard?
Et si tout s’arrêtait là ?

Nous souviendrons nous de nous?

Tu apparais maintenant dans le silence de mes nuits

Tel un refuge

Mon rocher

Alors viens.

Matérialise-toi

Je veux m’envoler, et disparaître dans tes cris

Boire ton âme et m’élever au-dessus des flammes

Que nous soyons  réunis dans un ultime espoir…

Et de ta bouche soutirer cet aveu qui me hante…

Me le diras-tu enfin

Que ton bonheur est au creux de mes mains ?

 

Susie

La QUESTION dans LIVRES/POESIE 3004158b-300x151

 

 

Nostalgie

Classé dans : LIVRES/POESIE,MA PEINTURE,MES ECRITS,POESIE — susie @

Mon pays est l’homme que j’ai dû quitter sans avoir eu le temps de lui dire combien je l’aimais

Nostalgie dans LIVRES/POESIE 49etrangeregard

12345
 

Petit Art |
mon grenier que j'aime |
GD LA PALETTE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | la fée zen
| KOUT'fil New-Look
| TCHOLLE AND CO