SUSIE

Bienvenue dans mon monde

Taslima Narseen

Classé dans : LIVRES/POESIE — susie @

taslimanasreen18c19.jpg

Avant de se consacrer définitivement à l’écriture, Taslima Nasreen a tout d’abord été médecin. A 24 ans, elle publie son premier recueil de poésie et s’emploie dès lors à mettre à nu les racines de l’oppression des femmes. Avec ténacité, elle dénonce en même temps l’escalade de la violence qui frappe son pays à partir de 1988. L’islamisme d’Etat entraîne une féroce persécution de la minorité hindoue, qu’elle décrira dans son romanLajja‘ (‘ La Honte‘). En 1990, les fondamentalistes islamistes lancent une campagne contre elle, l’agressent à plusieurs reprises et réclament sa pendaison. La qualité de son oeuvre avait cependant déjà propulsé Taslima Nasreen sur le devant de la scène littéraire progressiste au Bangladesh et en Inde ; en 1991, elle reçoit entre autres prix le prestigieux Ananda Literary Award de Calcutta. Mais en 1993, à la parution de ‘Lajja’, le gouvernement interdit la diffusion du livre. L’organisation ‘Soldats de l’Islam‘ exige à nouveau sa mise à mort, émettant une première fatwa. Lorsqu’en 1994 elle déclare dans une interview, que le Coran est dépassé, les autorités lancent un mandat d’arrêt contre elle. Les fondamentalistes brûlent ses livres en public et émettent deux autres fatwas à son encontre. Elle sera expulsée du pays en août 1994, contrainte à une longue errance en Occident. Son exil se prolongera jusqu’au début de l’année 2009, où la ville de Paris l’accueille en tant que ‘citoyenne d’honneur‘, alors qu’elle recevait le prix Simone de Beauvoir pour la liberté des femmes l’année précédente. Donnant des conférences dans le monde entier, elle continue de faire de son écriture une arme de lutte.

41902z679ylsl500aa240.jpg  9204medium.jpg

http://www.evene.fr/celebre/biographie/taslima-nasreen-3232.php

Sharon Maas

Classé dans : LIVRES/POESIE,VOYAGE/INDE — susie @

Sharon Maas est née à Georgetown, Guyane, en 1951 d’une famille d’ascendance Africaine, Amérindienne, Hollandaise et Anglaise.
Cette multi-culture contribue sans mesure à la complexité des thèmes dans son travail.

Noces Indiennes- La danse des paons-  Splendeur du silence

1183392693950.jpg     maasdansepaon.jpg

Indu Sundaresan

Classé dans : LIVRES/POESIE,VOYAGE/INDE — susie @

indu2.jpg

Indu Sundaresan est née en Inde. Après la mort de son père, pilote de l’Indian Air Force, dans un accident d’avion, sa famille s’installe à Bangalore, puis Indu Sundaresan part étudier l’économie à l’université du Delaware. Son premier livre, La Vingtième Épouse, obtient le Washington State Book Award et remporte un énorme succès. La suite de ce roman, Le Festin de roses, est également un best-seller. Définitivement installée aux États-Unis, Indu Sundaresan vit actuellement dans les environs de Seattle.

festinderoses.jpg      9782253108726.jpg

 

Kenizé Mourad

Classé dans : LIVRES/POESIE — susie @

keniz1.jpg

Kénizé Mourad est née à Paris en 1939, de père indien et de mère turque. Elle a fait des études de sociologie et de psychologie à la Sorbonne avant d’être journaliste. En 1970, elle rejoint l’équipe du ‘Nouvel Observateur’; à titre de grand reporter du Moyen Orient et du sous continent indien, elle couvre entre autres les révolutions iranienne et éthiopienne ainsi que les guerres du Liban et effectue de longs séjours en Inde et au Pakistan. En 1983, elle quitte le journalisme pour se consacrer à l’écriture. L’auteure vit maintenant en Irlande. Elle a consacré à l’histoire de sa famille, il y a dix ans, un célèbre roman : ‘De la part de la princesse morte ‘, qui s’est vendu à plusieurs millions d’exemplaires. ‘Le Jardin de Badalpour‘ est le second volet de cette saga familiale.

9782253048299g.jpg       untitled2.bmp

 

http://www.evene.fr/celebre/biographie/kenize-mourad-16863.php

Lawrence Durrell

Classé dans : LIVRES/POESIE — susie @

durrell.jpg

Né d’un père anglais ingénieur en génie civil et d’une mère irlandaise protestante, Lawrence Durrell passe les onze premières années de sa vie en Inde avant d’être envoyé en Grande-Bretagne pour y poursuivre ses études. Haïssant le mode de vie britannique, il refuse de passer ses examens et se proclame écrivain : il publie son premier livre, ‘Pied Piper of Lovers’, en 1935. Cette même année, il entraîne sa mère et sa femme sur l’île grecque de Corfou pour fuir le climat anglais. Il entame alors une relation épistolaire avec Henry Miller, début d’une amitié de 45 ans. La Seconde Guerre mondiale l’oblige à s’installer de l’autre côté de la Méditerranée et, après plusieurs années en Egypte, il divorce, se remarie et revient en Grèce. Rhodes, Argentine, Cordoue, Belgrade, c’est en tant qu’attaché de presse et diplomate qu’il voyage avant de retrouver Chypre en 1952 et une atmosphère plus propice à l’écriture. Mais l’île est en proie à des troubles violents qui le forcent à s’installer dans le sud de la France, où il rencontrera ses troisième et quatrième femmes. Ses écrits les plus célèbres sont ‘Quatuor d’Alexandrie‘, ‘Wild Eagles Over Serbia’ et ‘Bitter Lemons’.

9782253132752g.jpg

 http://www.evene.fr/celebre/biographie/lawrence-durrell-530.php

Susanna Tamaro

Classé dans : LIVRES/POESIE — susie @

susannatamaro.jpg

Suite au divorce de ses parents peu après sa naissance, Susanna Tamaro grandit auprès de sa grand-mère maternelle. Après des études à l’école normale d’instituteurs, elle s’installe à Rome en 1976 où elle poursuit des études de réalisation au Centre expérimental de cinématographie. Elle réalise ensuite plusieurs documentaires scientifiques pour la RAI. Arrière-petite-nièce, du côté maternel, de l’écrivain Italo Calvino, elle publie, après de nombreux rejets, ‘La Testa fra le Nuvole’ (1989, ‘La Tête dans les nuages‘), récompensé par le Premio Elsa Morante Opera Prima. Suivent en 1991 ‘Per Voce Sola’ (‘ Pour une voix seule‘), adapté au théâtre, et en 1992 un conte pour enfants, ‘Cuore di Ciccia’ (‘ Coeur de lardon‘). ‘Va Dove ti Porta il Cuore’ (1994, ‘Va où ton coeur te porte‘) remporte un succès phénoménal, par le seul bouche-à-oreille, avec plus de six millions de copies vendues, le hissant au rang de livre le plus vendu du siècle en Italie. Elle continue avec des livres pour enfants ‘Il Cerchio Magico’ (1995, ‘Le Parc magique‘) et ‘Tobia e l’Angelo’ (1998), ainsi que ‘Anima Mundi‘ (1997), ‘Respondimi’ (2001), ‘Più Fuoco, più Vento’ (2002), et un recueil d’essais ‘Ogni Parola è un Seme’ (2005). En 2000, la maison d’édition Rizzoli crée une collection spéciale exclusivement dédiée aux oeuvres de Tamaro. Ecrivain féconde et reconnue, Susanna Tamaro publie en 2006 ‘Ascolta la mia voce’, qui fait suite à ‘Va où ton coeur te porte’.

untitled1.bmp

http://www.evene.fr/celebre/biographie/susanna-tamaro-5110.php

Yann Queffélec

Classé dans : LIVRES/POESIE — susie @

yannqueffelec33428.jpg

C’est pour impressionner sa mère que Yann Queffélec commence à écrire à l’âge de sept ans. Il apprend d’ailleurs cet art difficile en lisant en secret les manuscrits du romancier Henry Queffélec : son père ! En 1978, il décide de se consacrer à l’écriture après une rencontre inopinée avec l’éditrice Françoise Verny. Son romanLes Noces barbares‘ est couronné du prix Goncourt en 1985. Depuis, ce Breton publie de manière assez régulière. Ses personnages sont bien souvent des écorchés vifs. Mieux que personne, Yann Queffélec sait manier l’écriture comme un poinçon, en vue de descendre jusqu’aux tréfonds de la nature humaine, de remuer les pulsions primitives et les démons qui agitent tous les coeurs. Il ose dire ‘l’ indicible‘.

untitled.bmp    9782253124405g.jpg

Prady Udall

Classé dans : LIVRES/POESIE — susie @

bradyweb.jpg

Brady Udall enseigne la littérature dans une université du Middle West. Révélé par son premier recueil de nouvelles, ‘Lâchons les chiens’, salué par une presse internationale, il est considéré comme l’un des écrivains américains les plus originaux de la jeune génération.

udall.jpg

Nancy Huston

Classé dans : LIVRES/POESIE — susie @

huston.jpg

Après avoir grandi au Canada, Nancy Huston suit son père aux Etats-Unis lorsqu’elle a 15 ans et finit ses études à New York. Quand Nancy a 6 ans, sa mère quitte brusquement son foyer pour aller mener sa vie ailleurs. Un traumatisme douloureux mais fondateur qu’elle transforme en richesse : c’est par l’imagination qu’elle va tenter de comprendre l’incompréhensible. ‘La Virevolte‘ (1994) et ‘Prodige : polyphonie‘ (1999) abordent le sujet de façon explicite. Venue à Paris pour un an en 1973, Nancy Huston reste et devient élève de Roland Barthes. Elle débute sa carrière en tant qu’essayiste pour le MLF, et pour des journaux de femmes tels que Sorcières, qu’elle a cofondé, et publie son premier roman en 1981, ‘Les Variations Goldberg‘. Avec ‘Cantiques des plaines’ (1993) – prix du Gouverneur général - elle retrouve sa langue maternelle et, depuis, se traduit elle-même dans les deux sens. En 1996, ‘Instruments des ténèbres‘ obtient le Goncourt des lycéens. Sous forme polyphonique, typique de Nancy Huston, elle donne voix à plusieurs personnages, voire même à une glycine, un étang (‘ Une adoration‘, 2003) ou Dieu en personne (‘ Dolce Agonia‘, 2001 .) Nancy Huston partage son temps entre Paris et le Berry, où elle vit avec son mari, le sémiologue d’origine bulgare Tzvetan Todorov et leurs deux enfants.

Mes préférés:

instrumentsdestenebres.jpg    empreinteange.jpg

http://www.evene.fr/celebre/biographie/nancy-huston-3723.php

 

L’EMPATHIE

Classé dans : LIVRES/POESIE,Qui suis-je? — susie @

ld708dd6b55c61edb47938537c1325696.jpg

 « L’empathie c’est, à la vitesse de l’éclair, sentir ce que l’autre sent et savoir qu’on ne se trompe pas, comme si le cœur bondissait de la poitrine pour se loger dans la poitrine de l’autre. C’est une antenne en nous qui nous fait toucher le vivant : feuille d’arbre ou humain. Ce n’est pas par le toucher qu’on sent le mieux mais par le cœur. Ce ne sont pas les botanistes qui connaissent le mieux les fleurs, ni les psychologues qui comprennent le mieux les âmes, c’est le cœur. Le cœur est un instrument d’optique bien plus puissant que les télescopes de la Nasa. C’est le plus puissant organe de connaissance, et c’est une connaissance qui se fait sans aucune préméditation, comme si ce n’était plus nous qui faisions attention à l’autre, comme s’il n’y avait plus qu’une attention pure et une bienveillance fondée sur la connaissance de notre mortalité commune. Ce qui est très curieux, car qui est-on, à ce moment-là ? Toute sagesse qui vient dans le carcan d’une méthode est dépassée par le cœur. Ce moment qui foudroie toutes les carapaces d’identité, qui saute par-dessus l’abîme qui me sépare d’autrui et où le cœur de l’autre est deviné jusqu’en ses moindres battements, donne la plus grande lumière possible sur l’autre. Dans l’empathie, on peut prendre soin de l’autre comme jamais il ne prendra soin de lui-même, par une attention qui est tendue comme un rai de lumière, mais il n’y a aucune emprise psychique sur lui. C’est l’art double de la plus grande proximité et de la distance sacrée. (……..)

ours645720px.jpg

Sans le cœur, il n’y a pas d’empathie, car avoir du cœur, c’est sortir de soi, mais s’il faut ressentir l’autre jusqu’à presque le devenir, il faut en même temps maintenir une distance sous peine de sombrer dans la fusion. L’empathie livrée à elle-même va à l’infini et par là elle se perd. C’est par empathie que la mère arrive à entendre les pleurs de l’enfant juste avant qu’ils n’arrivent, mais c’est par fusion que certaines mères ligotent l’âme de l’enfant à la leur de manière infernale : la limite de l’empathie, c’est la fusion, qui est de l’entre-dévorement. Dans l’état de fusion totale, une mère n’aura même pas besoin de parler pour que l’enfant agisse, parce qu’elle lui parle à l’intérieur de lui. Dans la fusion, la proximité est terrible parce que quelqu’un a pris le pouvoir sur quelqu’un d’autre. La distance, qui n’est peut-être qu’une ligne de démarcation, est faite avec le couteau de la parole. C’est le langage qui empêche l’anthropophagie de la fusion.  »

 Christian BOBIN Extrait de « La lumière du monde »

123456
 

Petit Art |
mon grenier que j'aime |
GD LA PALETTE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | la fée zen
| KOUT'fil New-Look
| TCHOLLE AND CO