SUSIE

Bienvenue dans mon monde

Dragon

Classé dans : FANTASY — susie @

dragonble25.jpg

Symbole de vie et de puissance en Chine, protecteur en Indonésie, gardien des sabres au Japon, maléfique et ravisseur de princesses en Europe médiévale. 

 untitle2d.bmp

La plus ancienne mention connue du dragon, datant de 5 000 ans avant notre ère, est sumérienne : le dragon Asag déroba des tables de la Loi gravé par le puissant dieu Enlil. Ce dernier chargea le dieu solaire Ninurta de pourchasser le dragon. A l’ issue d’ un combat titanesque, le dragon fut vaincu et l’ Ordre sauvé. Ce récit semble avoir posé pour l’ éternité le mythe du dragon.

ptit20dragon1.jpg

 Le dragon n’ est pas au départ une créature de notre monde. Il est pré-existant à notre monde, en marge, voire à l’ origine de celui-ci. Pour les Babyloniens, c’ est un couple de dragons qui engendra les dieux et les autres dragons. Apsou et sa compagne Tiamat surgirent eux-même de l’ océan primordial. Le monde a été créé avec la dépouille de Tiamat tuée par la dieu Mardouk, lors du conflit entre les dieux et les dragons.

untitledgg.bmp
Certaines légendes celtiques et amérindiennes parlent également d’ un monde créé à partir de la dépouille d’ un dragon. Un légende veut ainsi que la Bretagne soit en fait le corps du dragon terrassé par l’ archange Michel.

unt56itled.bmp

Parmi les dragons cosmiques, citons encore le Midgardorm scandinave dont le corps fait le tour de la Terre. Mentionnons également Quetzalcoatl, le célèbre serpent à plumes des Toltèques et des Aztèques.
De tous ces dragons primordiaux se dégagent deux thèmes essentiels :
Le premier est celui de la lutte de l’ ordre contre le chaos, du bien contre le mal. Le dragon y est alors parfois protecteur et bénéfique mais plus souvent agent de corruption. Il doit être vaincu par un dieu dès la création ou le sera à la fin des temps.
Le second thème est celui du dragon gardien d’ un trésor, que le héros doit vaincre pour pouvoir s’ en emparer.

dragon10.jpg

 Ce sont les grecs qui ont développé le thème du dragon gardien en y apportant deux modifications :
Tout d’ abord , le dragon devient une créature aux dimensions plus acceptables, ce qui le met à la portée d’ un héros humain ou simple demi-dieu. Ensuite, on voit apparaître un troisième personnage devenu indispensable : la princesse.
Dans l’ histoire de Jason et la toison d’ or , la princesse Médée aide le héros Jason à vaincre le dragon qui garde cette toison d’ or.

dragonaveccharlie.jpg
Héraklès, autre héros grec, affrontera plusieurs dragons. Il vainc Ladon le gardien du jardin des Hespérides et s’ empare des pommes d’ or . Il peut aussi profiter de princesses grâce à cette victoire. Dans une autre de ses aventures , Héraklès vient en aide à la princesse Hésione offerte en sacrifice à un dragon pour apaiser la colère des dieux. Il terrasse le dragon et libère l’ infortunée. Persée accomplit un effort semblable en sauvant Andromède des griffes de Kétos.

drag47.jpg

On peut citer aussi les exploits de Beowulf et de Sigurd, les plus célèbres tueurs de dragons d’ origine celtique et germanique.

dragon.jpg
Au Moyen-Age une nouvelle invasion de dragon frappa l’ Europe devenue chrétienne. Ainsi la plupart des chevaliers de la table ronde combattit un moment ou un autre un dragon. Citons Tristan parti à la recherche d’ Iseult ou Lancelot assommant à coup de massue le dragon gardien du Pont au Dragon. Arthur lui-même en découpa plusieurs

hi4qv3eo.jpg

Tous les dragons gardent jalousement en leurs demeures quelques pierres anciennes, brillantes et rondes. Connus sous le nom de Lapis draconiensis aurulucentis, ces pierres ont une phosphorescence naturelle. Elles ne peuvent être trouvées ailleurs que chez les dragons. Elles sont sacrées et valent énormément pour eux, comme un symbole de leur identité. Beaucoup de légendes rapportent l’existence de ces pierres étranges convoitées aussi par les nains et les gnomes. Cette pierre est souvent une perle dans certaines régions notamment en Orient.

drag35.jpg

extraits du site: http://www.chez.com/dragonvert/

dragonbleuetfemme.jpg

 

 

LUTIN

Classé dans : FANTASY — susie @

lutin1.jpg

Le lutin ou nuton est une créature légendaire de petite taille, issue du folklore français (lutin) et du folklore wallon (nuton). Il apparaît dès le Moyen Âge dans la littérature, et devient à l’époque moderne un personnage de la fantastique. Ces êtres ont une petite taille, et sont communément espiègles et facétieux, bienfaisants ou malfaisants.

lutinvert.gif

D’allure gracile, ces représentants du Petit Peuple n’hésitent pas à rendre service aux humains ; ce sont les lutins dits domestiques. D’après la tradition, certaines chaumières avaient leur propre lutin. Celui-ci aidait les servantes et surveillait la cuisson, il consolait les enfants tristes et prenait soin des animaux. Mais il ne fallait pas manquer de respect à son égard, au risque de le perdre à jamais ou bien qu’il jouât les plus vilains tours.

lutin.gif

D’autres lutins vivent au sein de la nature : lutins des forêts, des collines, des champs, des lacs, des souterrains, des pays gelés. Plus farouches, ils ont un aspect et un goût vestimentaire qui rappellent l’endroit où ils vivent. Par exemple, les lutins des forêts ont parfois la barbe verte comme la mousse, une peau d’écorce, des colliers de petits fruits. Une jeune feuille de rhubarbe sauvage leur sert de chapeau…

lutin.jpg

D’autres noms servent à désigner les lutins : lupins, lubins, luprons, luitons, ludions, letiens, nutons. Les femmes lutins sont généralement appelées lutines et lupronnes.

Par extension, ils sont aussi désignés comme employés du Père Noël, se rapprochant ainsi de la version moderne du nisse scandinave.

gilutin1.gif

Les Lutins ne tiennent pas en place. S’ils ne travaillent pas, ils s’amusent beaucoup et se reposent rarement. Il est fréquent de les voir au fil des ruisseaux sur les radeaux des nénuphars, mais ils ne plongent jamais dans l’eau, comme le prouve leur visage toujours un peu sale.
lutin20au20chapeau20rougenola.jpg
Les lutins sont de très ingénieux teinturiers, ils connaissent les propriétés colorantes des écorces et les petits habitants du royaume forestier viennent fréquemment leur porter leurs habits pour les teintures de saison…
Mais leur activité principale est d’ “enlutiner” !

lutin4.jpg
Espiègles, farceurs, un peu voleurs, taquins, fripons, lutineurs, ce sont aussi de courageux travailleurs, de redoutables guerriers. S’ils vadrouillent beaucoup derrière les filles et les fées, ils restent fidèlent toute leur vie à l’amour de leur lutine et les suivent dans la mort. Les lutins ne sont pas tout à fait immortels, ils peuvent succomber de mort violente, accidentelle ou de chagrin.
Grâce à une sorte de chapeau : le Tarnhelm, ils ont la possibilité de disparaître, ou de se transformer en humains ou en bêtes ou même en objets inanimés.

Gnome

Classé dans : FANTASY — susie @

dyn009original242248pjpeg2598884404f17c4d15ff979b236bd515b5f4e5c.jpg

Le mot gnome est dérivé du néo-latin gnomus. Ce terme est souvent présenté comme descendant du grec ancien gnosis (« connaissance »), mais pourrait plus vraisemblablement descendre de genomos (« habitant souterrain »).

Le gnome est une créature légendaire du folklore européen, caractérisée par une très petite taille, et une vie souterraine.

gnome16.jpg

Souvent décrit dans les contes germaniques, par exemple ceux des frères Grimm, le gnome ressemble souvent à un vieil homme ridé vivant dans un souterrain profond où il garde un trésor enterré. Pour cette raison, les banquiers suisses sont parfois désignés par le sobriquet de gnomes de Zurich.

Le Gnome est musclé, noueux, large d’épaules. Grosse tête, front lourdement bosselé. Cheveux et barbe aussi drus que la limaille de fer. Peau très sombre, presque aussi “noire que poix”. Œil à la fois perçant et rêveur. Par suite des croisements avec les Esprits mauvais, les Gnomes auraient changé d’apparence et pris l’expression de leur caractère : six paires d’yeux supplémentaires au curieux, quatre bouches au goulu, huit pattes au plus rapide.

On considère qu’un gnome est âgé lorsqu’il atteint les 350 ans. Plusieurs peuvent vivre jusqu’à 375, même 400 ans. Au-delà de 350 ans, une légère barbe pousse chez la femme.

gnome01.jpg

L’archétype du gnome se retrouve dans les légendes et le folklore de nombreux pays d’Europe, sous d’autres noms, comme par exemple le vættir islandais et le kaukis prussien. Mais de nombreuses confusions surgissent car le gnome est l’une des nombreuses petites créatures surnaturelles, semblables mais subtilement différentes d’autres créatures du folklore européen, dont notamment les nains et gobelins, avec lesquels il est souvent confondu. Selon d’autres interprétations encore, les gnomes seraient des nains, laids, difformes, malicieux et méchants ou bien ils appartiendraient à la catégorie des génies qui, selon la Kabbale, détiendraient sous terre des trésors de pierres et métaux précieux

dwarf07.jpg

Autrefois, plusieurs Allyans d’artisans travaillaient les métaux, les pierres précieuses, dégrossissaient, ébauchaient le travail que les Nains maîtres orfèvres finissaient ensuite. Les Gnomes avaient le don de pénétrer l’esprit de toutes les créatures animées et inanimées : faune, flore et créatures de Féerie, aussi bien que le Cosmos. On venait les interroger sur leur “art de voyance”.
Ils aidèrent longtemps les hommes, leur confiant formules et secrets magiques et la façon d’utiliser les ressources du sous-sol.

 

exc2600.jpg

http://legendes.korrigans.free.fr/?page_id=11

http://www.gnomeland.net/

Farfadet

Classé dans : FANTASY — susie @

193816385small.jpg 

Le farfadet ou parfois le fadet ou follet (ou esprit follet) est une petite créature légendaire du folklore français, souvent espiègle.

Le farfadet mesure une cinquantaine de centimètres, ridé, la peau mate. Il est très farceur, joue parfois des tours aux humains. Il aime à courir dans les prés, les champs de lavande. Parfois le farfadet s’installe près d’une maison et s’occupe de son entretien, ainsi que des animaux, du jardin… On dit également qu’il lui arrive de réparer des outils, des chaussures, des choses cassées. Pour tous les services qu’il rend, il apprécie un verre de lait, des gâteaux de miel, mais n’acceptera pas de nouveaux vêtements, en remplacement des haillons qu’il porte.

far.bmp

Ils vivent dans des galeries qu’ils creusent eux-mêmes. On raconte que les farfadets cachent leurs trésors dans le creux des chênes au pied des arcs-en-ciel. Les représentations les plus modernes de farfadets, notamment celles qui fleurissent au moment de la Saint-Patrick,montrent de petits bonshommes habillés tout en vert. Traditionnellement, cependant, le parfait petit farfadet porte une veste rouge aux boutons argentés rutilants, des bas bleus ou marrin, d’épais souliers à grosse boucle argenté

article331638.jpg

Les Farfadets vivent très longtemps et se reproduisent peu (heureusement sinon il y aurait de la surpopulation dans nos sous-sols !). Attirés par les humains et leurs activités étranges, les farfadets préfèrent vivre non loin d’une habitation, en général sous la terre (ils ne sortent que rarement au grand jour), les caves étant leur lieu d’habitation privilégié. Les farfadets vivent habituellement seul ou en couple, mais il est arrivé que certaines communautés d’une vingtaine d’individus se développent dans d’anciennes mines désaffectées ou dans de vieilles fabriques abandonnées.

Très malicieux et un brin fantasque, le Farfadet est surtout un cleptomane incontrôlable qui collectionne les petits objets que les humains et autres colocataires vivant au-dessus d’eux laissent traîner sur son passage. D’où les mystérieuses disparitions de clés, clous et autres boutons qu’on attribue souvent aux enfants ou aux pies voleuses sans penser au Farfadet de la cave…

farfadetscribetumbtbn.jpg

Les Farfadets alternent de longues périodes d’hibernation profonde, pouvant atteindre plusieurs mois voire des années dans certains cas exceptionnels dus à des chocs sentimentaux (le Farfadet est très très sentimental, attaché aussi bien à ses habitudes qu’à la maison qu’il occupe et à ses habitants), avec des périodes de suractivité au cours desquelles il récupère un peu tout ce qu’il trouve pour sa « collection personnelle » … ainsi que sa consommation personnelle. Le Farfadet est en effet très gourmand et tout particulièrement de sucreries.

 

article985635.jpg

Korrigans

Classé dans : FANTASY — susie @

korrigan01.jpg

Les korrigans, parfois aussi appelés poulpiquets, kormandons, kérions, ou korrigans, sont des esprits prenant l’apparence de nains dans la tradition celtique et en particulier bretonne. Bienveillants ou malveillants selon les cas, leur apparence est variée. Par exemple ils sont dotés d’une magnifique chevelure et d’yeux rouges lumineux, à l’aide desquels ils peuvent ensorceler les mortels. Ils hantent les sources et les fontaines.

untitled.bmp

 

Une légende bretonne, rapportée par Yann Brekilien, les décrit comme étant petits, noirs et velus et coiffés de chapeaux plats avec des rubans de velours, alors que les filles étaient coiffées de bonnets violet. Une autre légende bretonne, dit qu’ils appellent les mortels à la tombée du jour pour les faire venir autour d’un feu où des korrigans dansent. Si le mortel se joint à leur danse, ça l’entraîne dans un piège où il finit tué ou envoyé dans une caverne souterraine.

Au Moyen Âge, on leur attribue avec terreur les ronds de sorcières qu’on trouve parfois sur les prés ou dans le sous-bois. On dit qu’ils y font cercle pour danser à la tombée du jour. Au mortel qui les dérange, il arrive qu’ils proposent des défis qui, s’ils sont réussis, donnent le droit à un vœu (ce qui est en général le cas pour les hommes bons) mais qui peuvent, en cas d’échec, se transformer en pièges mortels menant tout droit en enfer ou dans une prison sous terre sans espoir de délivrance.

180pxkorrigan.jpg

Dans la nuit du 31 octobre, on prétend qu’ils sévissent à proximité des dolmens, prêts à entraîner leurs victimes dans le monde souterrain pour venger les morts des méfaits des vivants. Cette tradition les rattache à la non moins celtique Halloween à l’origine fête de Samain; nouvel an celtique, devenue au fil des siècles et des religions la fête que nous connaissons aujourd’hui.

korrigans.jpg

Parfois aussi, ils symbolisent la résistance de la Bretagne à la christianisation et on leur prête alors des facéties nocturnes au voisinage des églises prenant particulièrement les prêtres pour cibles.

9782840554110.jpg 

à lire: Korrigans de Mosdi et Civielo ( série de 4 tomes)

http://www.gnomeland.net/korrigan/

Troll

Classé dans : FANTASY — susie @

troll3.jpg

Dans la mythologie nordique, le troll est un être vivant dans les montagnes ou les buttes (bergtroll).

grendel2z.jpg

Ce sont des géants incarnant les forces naturelles, au même titre que les Titans. Odin avait dû tuer Ymir, le géant dont il était né, pour assurer le règne des dieux et des hommes, selon un scénario rappelant la castration d’Ouranos par son fils Cronos et la victoire des dieux olympiens sur les Titans. Les trolls étaient des géants qui avaient surgi du corps d’Ymir ; ils symbolisent les forces naturelles dans leur énergie élémentaire. La christianisation de la Scandinavie a profondément diminué la taille des trolls et altéré la réputation de ces êtres qui étaient jadis plutôt considérés comme bêtes et naïfs que comme malfaisants. Comme l’Église n’arrivait pas à éliminer les croyances populaires, elle a fait du troll un être de petite taille (semblable aux lutin ou korrigan du folklore français) et surtout un monstre, souvent identifié à Satan dans les contes populaires.

 trollaffreux1181721065.jpg

Le folklore scandinave a particulièrement bien résisté à l’hostilité chrétienne, et la fête païenne de midsommar (qui a été christianisée en « Fête de la Saint Jean ») témoigne de la permanence des rites ancestraux. Avec l’effritement de l’influence luthérienne en Scandinavie, le troll a cessé d’être considéré comme un monstre, sans pour autant retrouver sa grandeur ancestrale : c’est désormais une drôle de créature, à laquelle on attribue telle ou telle anecdote cocasse, qui sert à expliquer la présence d’une bizarrerie dans le paysage (rocher lancé par un troll, par exemple), ou dont on conte les aventures aux enfants.

trollgourdin.jpg

En français, le mot aurait dérivé en drôle, en conservant l’essentiel du sens imposé par le christianisme (le comique, la bêtise, ou la méchanceté).

troll.jpg

http://fr.wikipedia.org/wiki/Troll

Beowulf and Grendel

Classé dans : FANTASY — susie @

img2996abeowulfandgrendel1.jpg

Film de Sturla Gunnarsson  2007

Image de prévisualisation YouTube

107562.jpg

Pour une raison inconnue, Grendel, un troll gigantesque assoiffé de vengeance, assassine les hommes du royaume danois de Hrothga. En désespoir de cause, le souverain fait appel au valeureux chevalier suédois Beowulf et à ses compagnons afin qu’ils pourchassent et abattent l’auteur des massacres dont ses sujets mâles sont la cible. Or, au cours de sa mission, le guerrier soupçonne que des raisons secrètes, bien connues du roi, poussent le troll à agir ainsi. Séduit par une sorcière qui n’éprouve aucune crainte face à Grendel, Beowulf apprend de la bouche de celle-ci les véritables motifs de sa haine viscérale envers le roi.

 

Le seigneur des anneaux

Classé dans : FANTASY — susie @

 Le Seigneur des Anneaux (The Lord of the Rings) est un roman de John Ronald Reuel Tolkien paru en 1954 — 1955.

La communauté de l’Anneau

Les deux tours

 Le retour du roi

Image de prévisualisation YouTube

http://www.leseigneurdesanneaux.com/new/index_flash.asp

Film Fantasy

Classé dans : FANTASY — susie @

Dark cristal ( 1983) Pour van

Un autre monde, un autre temps, à l’âge des miracles… Jen et Kira, seuls survivants de la race des Gelfings, partent à la recherche d’un éclat de cristal gigantesque, abîmé dans une commotion planétaire, qui donne force et puissance aux Mystiques, un peuple sage et pacifique. Ils doivent affronter les terribles et cruels Skekses qui tiennent ces derniers en esclavage.

Image de prévisualisation YouTube

L’histoire sans fin (1984) 

Bastien, dix ans, est un passionné de romans d’aventures. Un jour, il dérobe un ouvrage merveilleux peuplé d’extraordinaires créatures. Il s’enfonce fébrilement dans l’univers fantastique de ce livre qui le fascine.

Image de prévisualisation YouTube

Ladyhawke (1984)

Ensorcelés par le cruel et jaloux évêque d’Avila, les amants Etienne de Navarre et Isabeau d’Anjou se tranforment alternativement en loup et en faucon. Avec le secours de Philippe Gaston, jeune voleur qu’ils prennent comme messager, et du vieux moine Imperius, ils se lancent dans une quête pour combattre le diabolique homme d’église et retrouver leur forme originelle.

Image de prévisualisation YouTube

 Willow (1988)

Il était une fois un royaume peuplé de petits habitants apppelés les Nelwyns. Ce peuple paisible était dominé de temps immémorial par les Daikinis, gens de grand taille gouvernés par la cruelle reine Bavmorda. Or il advint qu’un prophète annonçât la naissance d’une princesse appelée à detrôner Bavmorda. La terrible reine ordonna alors de tuer céans tous les nouveaux-nés du royaume. Elora échapppa au massacre et ce fut Willow, un jeune Nelwyn féru de magie, qui la recueillit. Mais Bavmorda n’avait pas dit son dernier mot…

Image de prévisualisation YouTube

Eragon (2006)

Autrefois, la paix et la prospérité régnaient en terre d’Alagaësia. Les Dragons avaient alors fait don à leurs Dragonniers de pouvoirs magiques, et même de l’immortalité. Aucun ennemi ne pouvait les vaincre… jusqu’à ce que l’un des leurs, Galbatorix, décide de trahir pour s’approprier tous ces pouvoirs et en jouir seul en détruisant tous les autres Dragonniers.
Un jeune homme, Eragon, découvre un oeuf étrange aux lueurs bleues, qui donne naissance à un Dragon femelle. Il le baptise Saphira. Le temps des Dragonniers est revenu…
Avec l’aide de son mentor, Brom, Eragon va découvrir quel est son vrai destin. Lui seul peut faire renaître l’âge d’or de la justice, il est l’unique espoir du peuple d’Alagaësia, mais pour cela il va devoir affronter Galbatorix et vivre la plus fabuleuse des sagas…

Image de prévisualisation YouTube

Licorne

Classé dans : FANTASY — susie @

 licor022.jpg

 La licorne est un animal mythique, son nom vient du latin unicornus (« une seule corne »).Ë Elle est appelée monokeros en grec. On a également traduit le mot hébreu Re’em, présent dans la bible, par licorne.Elle est symbole de puissance , de force , de faste et de beauté. La licorne est un animal mythique qui est symbole de la chasteté,de la pureté d’âme,de l’amour,de l’honnêteté,symbole de puissance,de force,de faste et de beauté.Elle est réputée pour protéger les justes,apporter une grande chance,et réaliser les désirs du coeur…

liocr017.jpg

La licorne est souvent dépeinte dans les bestiare médiévaux(recceuil de fable).Comme étant un cheval blanc et élancé arborant une corne spiralée sur le front,et qui peut vivre jusqu’à mille ans.Néamoins,son aspect et sa personnalité diffèrent parfois selon la région du monde ou elle était censé être aperçue.Ainsi en Occident,elle est souvent décrite comme étant sauvage et imdomptable;tandis qu’en Orient,l’on racontait que c’était un animal paisible et doux,qui appotrait la bonne fortune.Néamoins,la légende dit qu’elle était la monture des Dieux;et qu’il existait des troupeaux de licornes qui vivaient dans la fôret enchantée et que parfois… certaines se laissait domestiquer par des princesses ou des fées.Sauvage et féroce si elle est attaquée,la licorne se laisse parfois prendre au piège de l’amour…

licor029.jpg

On en parle pour la première fois en Occident,dans les textes écrits, sous la plume de l’historiens Grec Ctesias,vers 389 avant J-C, sur la base de récits de voyagueurs. Selon l’auteur,les licornes auraient habités l’Inde;elles sont décrites comme étant des ânes sauvages aussi gros que des chevaux-et parfois plus encore-;leurs pelages étaient blanc,leurs têtes rouges foncé et leurs yeux d’un bleu profond.Puis sur leurs têtes se dressaient une longue corne d’environ un demi mètre de long(50 cm):généralement blanche à la base noire au milieu et rouge sur le bout.Somme toute il s’agit d’un animal fabuleux,mélange de rinhocéros indien,d’antilope de l’Himalaya et d’âme sauvage. Le narval est également appelé licorne de mer.

http://andromeda77.free.fr/2bgal5/disp_album.php?id_album=33

12
 

Petit Art |
mon grenier que j'aime |
GD LA PALETTE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | la fée zen
| KOUT'fil New-Look
| TCHOLLE AND CO