SUSIE

Bienvenue dans mon monde

  • Accueil
  • > AU-DELA/ KARDEC/SPIRITUALITE

Samadhi

Classé dans : AU-DELA/ KARDEC/SPIRITUALITE — susie @
Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube

VOYAGE ASTRAL

Classé dans : AU-DELA/ KARDEC/SPIRITUALITE — susie @
La voie droite est à la portée de tous, mais l’humanité cherche trop loin

Qu’est-ce que le « Voyage Astral » et pourquoi faisons-nous tant de cas à son sujet ? Eh bien, c’est très simple : c’est très important que vous appreniez à le faire consciemment parce que la majorité de vous le faites sans le savoir, la nuit. Chaque nuit, en s’endormant, la majorité des individus quittent leurs corps physiques inconsciemment et voyagent durant la nuit dans des endroits très éloignés. Comme la majorité des gens sont inconscients de ce processus très naturel – croyances religieuses ou autres – ils se réveillent en pensant qu’ils ont juste rêvé ou fait un cauchemar, selon leurs voyages nocturnes.

J’ai mentionné précédemment que la majorité des individus le font ; ceci signifie qu’il y a plusieurs personnes qui ne le peuvent pas et ce, par leur propre faute. C’est parce qu’elles souffrent de constipation, la maladie la plus commune au « monde ». Avoir votre système bloqué par malnutrition a pour effet « d’emprisonner » le corps astral dans le physique, de sorte qu’il ne peut s’évader la nuit. Vous « ÊTES » ce que vous mangez ; c’est un fait médical prouvé et certainement pas de la fiction ! Lisez « Diète et Jeûne » pour surmonter cette maladie commune. L’obésité est tout aussi mauvaise que la constipation, sinon pire encore.

Votre corps physique n’est pas le vous réel ; ce n’est qu’une coquille utilisée pour permettre à votre vrai moi d’être sur cette planète afin d’apprendre les leçons que vous êtes venu pour étudier. Si vous apprenez comment faire le voyage astral « consciemment », vous allez être en mesure de voir le « monde réel » et la vie pour ce qu’ils sont réellement, car les choses ne sont définitivement pas ce dont elles ont l’air tant que nous sommes dans le physique. De nombreux vrais aspects de la vie ne peuvent pas être compris ou appréciés tant que l’on n’est pas « en dehors » du physique.

Sur le plan astral vous pouvez lire toutes les langues connues ou inconnues. Vous pouvez visiter n’importe quel édifice sur cette planète et tout voir ; cadenas, portes ou murs ne sont plus des obstacles. Cependant, avant d’imaginer que ce serait fantastique de pouvoir ainsi voir quelqu’un dans son « costume de naissance », il faudra y penser à deux fois ! Seulement ceux qui ont des intentions pures peuvent tout voir ; ceux qui n’ont qu’une vaine curiosité ou des motifs déplacés ne le peuvent pas. C’est une loi universelle. Il vous est peut-être possible de violer les lois physiques sur cette petite planète mais vous ne pouvez violer les lois universelles, peu importe qui vous êtes !

Dans plusieurs de ses livres le Dr Rampa explique comment s’y prendre dès le départ pour y arriver, le voyage astral étant aussi naturel que la respiration. C’est également connu comme « expérience hors du corps » ainsi que d’une variété d’autres termes, mais la terminologie correcte est « voyage astral ». Dans son livre intitulé « Les Secrets de l’Aura », le Dr Rampa explique le processus entier et les étapes requises pour accomplir le voyage astral consciemment. Un autre livre intitulé « La Treizième Chandelle », au chapitre 11 page 231, couvre également avec plus de détails le processus complet du voyage astral conscient. La clef principale du succès est de se « visualiser » en train de quitter son corps et de voir la corde d’argent reliant les deux corps.

Il vous faut chercher à visualiser et la visualisation n’est pas l’imagination. Il arrive que l’on se livre à l’imagination sur une base purement fictive. Par exemple, quelque soit votre imagination, elle ne vous rendra pas capable de sauter au-dessus d’un édifice de trente étages. Vous pouvez le faire en imagination et devenir ainsi un genre de Superman, n’est-ce pas ? Mais un tel saut au-dessus d’un édifice de trente étages est quelque chose qui surpasse les lois de la nature physique. Aussi, il s’agit d’imagination seulement et bien des gens perdent leur temps à imaginer ce qui est complètement impossible. La visualisation, au contraire, est quelque chose d’entièrement possible parce qu’elle est parfaitement en accord avec les lois physiques normales. Ces lois sont des lois universelles.

Alors, comment savoir si vous faites un voyage astral ou si vous ne faites que rêver ? C’est simple : souvenez-vous que la corde d’argent est « TOUJOURS » visible, que les couleurs sont plus « VIBRANTES » et que vous pouvez voir clairement même dans « LA PLUS NOIRE » des chambres. C’est comme si la lumière du soleil entrait dans la chambre, et en fait, quand vous êtes dans le monde astral « RÉEL », vous « ALLEZ » voir plus de couleurs que vous pouvez en percevoir dans le physique – et finalement – vous pouvez voir votre propre corps physique. En réalité, voir votre propre corps physique peut être un choc et de ce fait, renvoyer le corps astral directement dans le physique. Si cela arrive, il faut dormir et essayer à nouveau une autre nuit. Souvenez-vous que « RIEN » ne peut vous faire de mal tandis que vous êtes sur le plan astral ; la corde d’argent ne « PEUT PAS » être coupée (la mort seulement peut le faire) et vous ne « POUVEZ PAS » être possédé en voyageant dans l’astral. Votre seule crainte est la peur elle-même. Et qu’est-ce que la peur en fait ? Tout simplement un manque de compréhension, puisque l’on ne craint pas ce que l’on comprend, n’est-ce pas ?

Le voyage astral est aussi naturel que la respiration, il fait partie du droit de naissance de chaque être vivant quel qu’il soit : animal, plante, poisson, humain ou même oiseau – toutes les créatures voyagent astralement. Combien de temps faut-il pour le faire consciemment ? Eh bien, cela dépend de vous et de vous seul. La plupart des gens non entraînés tombent endormis durant le processus, ce qui est vraiment ennuyeux puisqu’il faut quitter le corps avant qu’il ne s’endorme pour se souvenir de nos voyages.

Vous devez avoir l’esprit ouvert et croire que vous pouvez le faire, autrement c’est une perte de temps d’essayer d’aller plus loin. Si vous pouvez croire que vous le pouvez et pouvez également « visualiser » que vous le pouvez, alors vous « réussirez ». Il y a de nombreux autres sites web qui essaient et expliquent le voyage astral par des méthodes « bizarres » ou en utilisant d’étranges « dénominations ». Certains prétendent que vous devez en appeler à « tel ou tel » Dieu ou Être et « Demander » qu’il vous donne le « pouvoir ».

Ces sites web doivent être évités à tout prix. Ils ne rendent pas service à la métaphysique en racontant d’absolus non-sens qui peuvent vous égarer. Tristement, la métaphysique – prise d’un point de vue occidental – ne semble pas être acceptable à moins d’être glorifiée au-delà de toute mesure. Plusieurs ne peuvent accepter le fait qu’ils ont déjà le pouvoir en eux et toute cette fausse glorification décrite n’est pas requise et NE LE SERA JAMAIS !

L’image ci-dessus est celle du corps Astral quittant le physique et montrant les deux corps joints ensemble par la corde d’argent

L’image ci-dessus est celle du corps Astral quittant le physique et montrant les deux corps joints ensemble par la corde d’argent.

Certaines personnes ont mentionné que quand elles voyagent astralement ou ont une « expérience hors du corps », elles se retrouvent se déplaçant à travers un tunnel avec une brillante lumière tout au bout. Ceci est vraiment une excellente nouvelle puisque c’est le chemin du retour à la maison, le retour au vrai monde astral. Si vous avez jamais la chance de faire ceci, il est fortement recommandé de passer du temps dans la maison astrale – vous souvenant de tout ce que vous voyez et faites – ainsi quand votre temps sur Terre sera fait, vous « saurez » retracer votre chemin de retour à la maison sans délai. Sur le plan astral vous vous déplacez par la pensée seulement, ce qui est beaucoup, beaucoup plus rapide que la vitesse de la lumière, et toutes les communications se font par télépathie.

Prière pour le Voyage Astral

« Tel et tel jour » je vais voyager dans le monde astral et je vais demeurer totalement conscient de tout ce que je vais faire et de tout ce que je vais voir. Je vais me souvenir de tout et me le rappeler totalement quand je vais regagner mon corps. Je vais y arriver sans faillir.

« Tel et tel jour » doit être une date, disons entre trois et six mois dans le futur ; vous décidez. La prière doit être répétée juste avant de vous endormir et répétée trois fois. Pieds nus, vous vous asseyez les pieds ensembles avec les orteils et les genoux qui se touchent, puis vous joignez les mains pour que les doigts de chaque main se croisent et pour qu’ainsi vos mains comme vos pieds forment chacun une sorte de cercle fermé. Vous appelez ensuite votre subconscient par son nom et dites alors votre prière, la répétant trois fois à voix normale ; ne murmurez pas et il n’y a pas lieu de claironner. Alors, un beau jour, vous vous retrouverez voyageant dans l’astral et vous retournerez dans le physique en vous souvenant de tout.

Il n’y a pas de secret dans le voyage astral ; ça demande juste de la confiance. Ça demande juste la conviction que vous allez faire le voyage astral tandis que vous êtes pleinement éveillé. Et la meilleure façon de débuter n’est pas d’imaginer que vous êtes hors de votre corps, mais de visualiser que vous « êtes » hors de votre corps. Ce mot « imagination » est très mal utilisé, aussi il vaut mieux employer le mot « visualiser ». Donc, visualisez-vous quittant votre corps physique, visualisez-vous graduellement sortant et flottant quelques pouces au-dessus du corps physique couché. Visualisez-vous réellement en train de le faire, formez réellement de fortes pensées que vous êtes en train de le faire et tôt ou tard vous y parviendrez. Vous découvrirez avec la plus grande stupéfaction que vous êtes en train de flotter et de jeter un coup d’oeil sur une chair garnie, d’un vert-blanchâtre ou quelque soit la couleur du corps charnu. Il aura probablement la bouche ouverte et sera probablement en train de ronfler puisqu’une fois hors du physique ça n’a aucune importance si le corps s’endort, parce que si vous êtes sorti pendant que le corps est éveillé, vous vous souviendrez de l’expérience entière.

Beaucoup échouent soit parce qu’ils ont peur de l’inconnu ou parce qu’ils sont trop fatigués ou plus communément encore : impatients. Les Américains sont les pires parce que leur culture demande que tout soit instantané et rien ne peut l’être ; pas même le café puisqu’il faut quand même attendre que l’eau bout, etc. Tout comme l’apprentissage de quoi que ce soit dans la vie, il faut y mettre du temps, un certain dévouement et beaucoup de patience. Lisez « Les clés du Nirvana » page 41 (Editions J’ai Lu).

De nos jours, en raison de notre style de vie fiévreux, plusieurs ne peuvent se visualiser flottant au-dessus de leur lit comme c’est le cas lorsque l’on voyage astralement, ceci parce qu’il y a trop d’activités visuelles dans leur vie telles que télévision et films, qui font grandement diminuer leur habileté. Aussi, la suggestion suivante peut vous aider à surmonter ce petit problème.

Demandez à un partenaire ou un ami de vous photographier comme vous dormiriez normalement – il faut que ce soit comme vous dormiriez normalement, que ce soit nu ou avec pyjama, mais prenez la photo d’en haut (ayez la personne debout sur une chaise au pied du lit) afin d’avoir une image vous surplombant, parce que c’est exactement ce que vous verrez quand vous serez dans l’astral. Tirez les rideaux pour un éclairage ambiant et n’utilisez pas de flash à moins que ce ne soit diffus. Chaque nuit avant d’aller dormir, prenez quelques minutes pour regarder cette photo, essayant de garder cette image dans votre esprit et bientôt vous vous trouverez en train de flotter au-dessus de votre lit en regardant votre corps physique au-dessous : alors, le plaisir commencera !

Souvenez-vous de ne jamais paniquer même si vous ressentez quelques balancements en essayant, parce que vous NE POUVEZ PAS ÊTRE BLESSÉ et vous pouvez TOUJOURS revenir dans votre physique. Quand finalement vous êtes sorti du physique, reposez-vous un moment. Restez simplement tranquille sans besoin de ressentir ni panique ni triomphe, mais en vous reposant tout simplement pour quelques minutes. Alors, si vous pensez que vous pouvez supporter le choc et selon votre type de corps, jetez un regard vers le bas sur ce que vous venez tout juste de quitter. Tout de guingois et lourdaud, le corps se présente comme une masse mal fichue. Eh bien, n’êtes-vous pas heureux de pouvoir le quitter pour le moment ?

Certaines personnes rêvent. Mais alors, fréquemment, les rêves sont des rationalisations de ce qui se passe en réalité. Pour commencer, la personne est incrédule et ne peut tout simplement pas croire à la possibilité du voyage astral. Aussi, pour solutionner ce qui serait un problème difficile, le subconscient de l’incrédule fabrique une image fantastique ou rêve qui, en vérité, est plus étrange que tout ce qui pourrait arriver dans la vie réelle. Les rêves alors sont soient la rationalisation d’une expérience astrale ou encore les vagues pensées errantes d’un corps dont l’âme ou forme astrale est loin, bien loin, si loin qu’aucun contrôle n’est maintenu sur le processus mental de la forme endormie.

Une note finale : il est absolument essentiel pour une personne qui désire voyager consciemment dans l’astral sous contrôle complet, qu’elle se débarrasse d’abord des désirs grossiers et des faux désirs charnels qu’elle peut avoir. Ces convoitises grossières et faux désirs charnels empêchent quiconque de réussir parce que la voie spirituelle n’est pas charnelle. Ceci ne s’applique pas aux couples qui sont en amour et ont des rapports sexuels, parce que l’amour vrai et le sexe pur au contraire renforcent et élèvent une personne, tandis que la satisfaction des désirs lascifs nous empêche de nous élever.

Lisez « Les Secrets de l’Aura » ou « La Treizième Chandelle » ou « Les Clés du Nirvana » pour plus d’informations.

Extrait du site: https://www.lobsangrampa.org/fr/voyage-astral.html

La réincarnation le cycle de la vie

Classé dans : AU-DELA/ KARDEC/SPIRITUALITE — susie @

La réincarnation, est une croyance selon laquelle un certain principe immatériel et individuel (« âme », « substance vitale », « conscience individuelle », « énergie », voire « esprit ») accomplit des passages de vies successives dans différents corps (humains, animaux ou végétaux). Selon cette croyance, à la mort du corps physique, l’âme quitte ce dernier pour habiter, après une nouvelle naissance, un autre corps. Elle a été assimilée tour à tour à la transmigration des âmes, aux concepts de métempsycose, palingénésie, et à l’Éternel retour.

Image de prévisualisation YouTube

La révélation des Pyramides

Classé dans : AU-DELA/ KARDEC/SPIRITUALITE — susie @

La Pyramide d’Égypte a-t-elle été construite par l’Homme comme nous le croyons ? Y aurait-il eu des civilisations très avancées sur Terre ?
Ce documentaire parle des Pyramides d’Egypte ainsi que de nombreux autres monuments mystérieux du monde. C’est un documentaire incontournable et à partager autour de vous.

Image de prévisualisation YouTube

Yann Lipnick- Les dragons

Classé dans : AU-DELA/ KARDEC/SPIRITUALITE — susie @

Yann Lipnick est interviewé au sujet des dragons, à l’émission radio « Bob vous dit toute la vérité » (22 juillet 2014). Géobiologue et bioénergéticien de métier, Yann Lipnick nous raconte comment a été sa première rencontre et sa collaboration subséquente avec ces êtres merveilleux et bienveillants, qui ont bel et bien existé sous forme matérielle il y a environ 12 000 ans. Ils seraient revenus il y a une cinquantaine d’années sous forme éthérique, afin de nous aider dans le développement de notre conscience collective humaine.

Yann Lipnick explique que ces êtres invisibles sont très présents essentiellement dans les pays asiatiques, mais qu’il y en a aussi de plus en plus en Europe et un peu partout dans le monde. Ils appartiennent à des hiérarchies spirituelles très hautes, comme celles des anges et des archanges, et non pas au groupe des esprits de la nature comme l’on pourrait croire. Il existe diverses races de dragons et ils ont des fonctions diverses, qui vont au-delà de la fonction imagée de gardiens de temples, trésors et sites sacrés : ils peuvent, entre autres, inspirer des artistes et des écrivains, créer de l’harmonie, aider à faire des soins énergétiques, nous transmettre des informations diverses pour notre évolution personnelle et collective. Ils adorent vivre dans notre planète Terre et leur souhait le plus profond est que nous en tant que race humaine arrêtions de détruire notre planète et que nous prenions conscience qu’une collaboration entre humains et dragons est possible, dans le but d’élever le niveau vibratoire du collectif humain et de la planète.

Après une description assez complète des caractéristiques des dragons, Yann nous propose de faire un petit exercice d’activation du clair-ressenti et d’invoquer la présence de notre dragon pour interagir avec lui énergétiquement (à l’aide de codes qu’on peut prononcer et qui lui ont été transmis par les dragons). Et comme d’habitude, Yann nous conseille de ne pas « croire » à ce qu’il dit mais à en faire l’expérience par nous-mêmes.

Image de prévisualisation YouTube

L’ayahuasca, Le Serpent Et Moi de Armand Bernardi

Classé dans : AU-DELA/ KARDEC/SPIRITUALITE,Qui suis-je? — susie @

L’ayahuasca est une plante hallucinogène à caractère sacré, utilisée par les Indiens d’Amazonie, principalement au Pérou. Des rituels séculaires entourent la consommation de cette substance dont les vertus thérapeutiques sont avérées pour les sociétés traditionnelles qui l’ont sacralisée. Depuis quelques décennies, l’Ayahuasca fait l’objet d’études poussées de la part de scientifiques occidentaux qui analysent ses propriétés pour les utiliser en médecine.

Ce documentaire nous entraîne aux confins de la forêt amazonienne, dans une aventure où se croisent l’ethnologie, la science et les faits de société, un voyage dans le monde de l’hallucination contrôlée et des rituels chamaniques. Le fil conducteur est un jeune occidental venu chercher dans les pratiques de l’Ayahuasca une aide à sa démarche psychothérapeutique. Il démarre son périple à Takiwasi, dans un centre d’accueil pour toxicomanes, puis va à la rencontre de chamans dans la jungle péruvienne. Sur sa route, le film donne la parole à un toxicomane en fin de cure, à un ex-narcotrafiquant, à un chaman Acheninka, à un chaman métis, à un père jésuite qui fait le grand écart entre sa foi chrétienne et l’univers chamanique…

https://www.youtube.com/watch?t=427&v=MRVWeqz9tFc

LES 4 ACCORDS TOLTEQUES

Classé dans : AU-DELA/ KARDEC/SPIRITUALITE,Qui suis-je? — susie @

Don Miguel Ruiz

Castaneda a fait découvrir au grand public les enseignements des chamans mexicains qui ont pour origine la tradition toltèque, gardienne des connaissances de Quetzacoatl, le serpent à plumes. Dans ce livre, Don Miguel révèle la source des croyances limitatrices qui nous privent de joie et créent des souffrances inutiles. Il montre en des termes très simples comment on peut se libérer du conditionnement collectif – le  » rêve de la planète « , basé sur la peur – afin de retrouver la dimension d’amour inconditionnel qui est à notre origine et constitue le fondement des enseignements toltèques. Les quatre accords proposent un puissant code de conduite capable de transformer rapidement notre vie en une expérience de liberté, de vrai bonheur et d’amour. Le monde fascinant de la Connaissance véritable et incarnée est enfin à la portée de chacun.

Image de prévisualisation YouTube

Masaru Emoto-Gregg Braden

Classé dans : AU-DELA/ KARDEC/SPIRITUALITE,Qui suis-je?,VEGAN — susie @
Image de prévisualisation YouTube

Les fabuleuses expériences photographiques de Masaru Emoto révèlent que l’eau est à même de montrer des « visages » différents, selon la condition dans laquelle elle se trouve ou l’information qui lui est donnée. Offerte aux vibrations bénéfiques d’expressions telles que « amour et gratitude », l’eau crée de somptueux cristaux dont la beauté s’allie à la puissance de résonance.

Messages de l’eau et de l’univers nous invite à méditer sur la magie et les pouvoirs thérapeutiques de l’eau. Grâce à la prière, à notre bonne volonté et à l’emploi de mots positifs au quotidien, le Docteur Emoto nous encourage sur la voie d’un nouvel âge de bonheur, de bien-être et de paix sur la Terre.

Image de prévisualisation YouTube

Expérience du riz

Image de prévisualisation YouTube

Cela rejoint à mon sens les études de Gregg Braden… La matière divine.

 

Les 30 leçons de vie d’Albert Einstein

Classé dans : AU-DELA/ KARDEC/SPIRITUALITE,Qui suis-je? — susie @

Albert Einstein était plus qu’un simple scientifique. Voici 30 leçons de vie incroyables qui viennent de l’homme lui-même !

 

  • 1. L’étudiant n’est pas un conteneur que vous devez remplir, mais une torche que vous devez allumer.
  • 2. La croissance intellectuelle devrait commencer à la naissance et ne cesser qu’à la mort.
  • 3. Chacun doit être respecté dans sa personne et nul ne doit être idolâtré.
  • 4. Ne jamais faire quelque chose contre sa conscience même si c’est l’État qui l’ordonne.
  • 5. Si les gens ne sont bons que parce qu’ils craignent un châtiment, et en espèrent une récompense, alors l’ensemble de l’humanité est vraiment une bande lamentable.
  • 6. La perfection des moyens et la confusion des buts semblent caractériser notre époque.
  • 7. L’amour est meilleur professeur que l’obligation.
  • 8. Si vous ne pouvez pas l’expliquer simplement, c’est que vous ne l’avez pas suffisamment bien compris.
  • 9. Aucun problème ne peut être résolu sans changer le niveau de conscience qui l’a engendré.
  • 10. Il est plus facile de désintégrer un atome qu’un préjugé.
  • 11. La valeur d’un homme tient dans sa capacité à donner et non dans sa capacité à recevoir.
  • 12. La distinction entre le passé, le présent, le futur n’est qu’une illusion, aussi tenace soit-elle.
  • 13. Je ne crois point, au sens philosophique du terme, à la liberté de l’homme. Chacun agit non seulement sous une contrainte extérieure, mais aussi d’après une nécessité intérieure.
  • 14. La logique te mènera de A à Z; L’imagination te mènera partout.

 

  • 15. La chose la plus incompréhensible sur le monde est qu’il est compréhensible.
  • 16. L’imagination est plus importante que le savoir. Le savoir est limité. L’imagination encercle le monde.
  • 17. Si vous voulez que vos enfants soient intelligents, lisez-leur des contes de fée. Si vous voulez qu’ils soient plus intelligents, lisez-leur plus de contes de fée.
  • 18. L’éducation est ce qui reste après qu’on ait oublié ce qu’on a appris à l’école.
  • 19. N’importe quel imbécile peut savoir. Mais comprendre est ce qui importe.
  • 20. Je suis reconnaissant envers ceux qui m’ont dit NON, car c’est grâce à eux que je l’ai fait par moi-même.
  • 21. L’imagination représente tout. C’est un aperçu du futur de votre vie. L’imagination est bien plus importante que la connaissance.
  • 22. Une personne qui n’a jamais fait d’erreurs n’a jamais pris de risques.
  • 23. L’information n’est pas une connaissance. La seule source de connaissance est l’expérience.
  • 24. Apprendre d’hier, vivre pour aujourd’hui et espérer pour demain.
  • 25. Apprenez les règles du jeu pour vous en servir pour aller plus vite et plus loin.
  • 26. N’essayez pas d’avoir du succès, apportez de la valeur ajoutée via les connaissances et le talent que vous avez naturellement.
  • 27. La créativité est contagieuse, transmettez-la.
  • 28. Je n’ai pas fait une seule de mes découvertes par un processus de pensée rationnelle.
  • 29. Nous savons de la vie quotidienne que nous existons d’abord pour d’autres personnes, car de leur sourire et de leur bien-être dépend notre propre bonheur.
  • 30. Faites toujours ce qui est droit, cela va satisfaire les uns et étonner les autre

 

http://www.espritsciencemetaphysiques.com/lecons-de-vie-dalbert-einstein.html

Amma Amritanandamayi

Classé dans : AMOUR/Amma,AU-DELA/ KARDEC/SPIRITUALITE — susie @

10155149_10152076916343302_4280340728245739793_n

« Grandissez sans rien perdre de votre innocence.

Et en grandissant, restez humbles en toutes circonstances.

Votre croissance physique ne doit pas affecter l’enfant en vous.

Que votre intelligence devienne plus vive, que votre mental gagne en clarté et en vigueur,

mais tout en développant ces facultés,

permettez aussi aux sentiments du cœur de grandir. »

Amma

Au matin du 27 septembre 1953, dans un petit village de la côte du Kérala au Sud de l’Inde, au sein d’une famille d’humbles pêcheurs, naquit une petite fille au teint étonnamment bleu-foncé. Ses parents l’appelèrent Soudhamani. Alors que les bébés, d’ordinaire, pleurent à la naissance, Soudhamani vint au monde avec un sourire radieux, comme pour annoncer la joie qu’elle allait bientôt apporter au monde.

C’était une petite fille remarquable qui montra dès l’enfance de nombreux signes inhabituels. Elle commença à marcher à six mois. La dévotion envers Dieu était une part intégrante de sa nature. Ses parents la trouvaient parfois absorbée dans un état de profonde méditation, totalement perdue à ce monde.

A l’âge de cinq ans elle composait de petits chants dévotionnels dédiés à Sri Krishna ; ces chants exprimaient de profondes vérités mystiques. Elle exprimait son cœur et son âme à travers ces mélodies, sa douce voix devint une source de grande joie pour les villageois. Alors que Soudhamani n’avait que neuf ans, sa mère tomba malade et l’entière responsabilité de la maison retomba sur les épaules de la petite fille : préparer les repas, laver le linge, nettoyer la maison, faire la vaisselle, traire les vaches, les nourrir, assurer l’approvisionnement en eau. Elle fut finalement contrainte de quitter l’école, alors qu’elle y était la meilleure élève. Elle s’occupa de ses frères et sœurs, de ses parents et des vaches, sans jamais se plaindre malgré cette charge de travail éreintante. Elle offrait au Seigneur chaque minute de ses longues heures de travail. Les membres de sa famille, irrités par son comportement auquel ils ne comprenaient rien, la méprisaient et la maltraitaient mais elle acceptait tous les obstacles comme un moyen employé par le Seigneur pour la rapprocher de lui. Son seul réconfort et son seul soutien était le souvenir de son bien-aimé Krishna. Quand son travail était terminé, vers minuit, Soudhamani, au lieu de s’effondrer et de dormir, passait la nuit à méditer, à chanter et à prier.

431ac67cfc5320c6b5cc1bfd02515108

L’amour et la compassion envers tous les êtres humains est une autre qualité qu’elle manifesta clairement dès l’âge tendre. Il lui fallait entre autres se rendre dans les maisons du voisinage et récolter de la nourriture pour les vaches. Elle écoutait alors avec patience les malheurs des uns et des autres, surtout des personnes âgées qui lui confiaient souvent comment leurs enfants adultes et leurs petits-enfants les négligeaient et les maltraitaient. Leurs récits montraient à Soudhamani que les mêmes personnes qui, enfants, priaient Dieu d’accorder la santé et une longue vie à leurs parents, les maudissaient lorsqu’ils devenaient âgés et infirmes. Elle comprit que l’amour humain est égoïste, inconstant et limité, que les êtres humains n’ont qu’un seul véritable ami en ce monde : Dieu. Son amour seul est toujours présent, constant et inconditionnel.

Le spectacle de la cruauté et de l’égoïsme du monde, de la douleur et de la souffrance qu’il entraîne, ne fit qu’accroître l’amour de Soudhamani pour Dieu et son désir de Le réaliser. Bien qu’elle ne fût qu’une enfant, sa quête du Divin avait maintenant un autre but : soulager la misère des autres.

Soudhamani faisait tout ce qu’elle pouvait pour soulager les souffrances de ses voisins et leur apportait même de la nourriture de chez ses parents. Lorsqu’elle donnait ainsi des choses prises chez elle, il arrivait bien souvent qu’elle se fasse battre. Mais aucune punition ne pouvait l’empêcher de manifester sa compassion innée.

Lorsque Soudhamani parvint à l’adolescence, son amour pour le Seigneur atteignit des proportions indescriptibles. Ses extases se firent de plus en plus fréquentes, elle dansait et chantait, ivre de Dieu et totalement perdue au monde. Elle eut bientôt des visions de Krishna, voyant Sa forme vivante en chaque objet. Aux yeux de Soudhamani, l’essence de l’univers entier était Krishna, et Krishna seul. En peu de temps, Soudhamani accéda à une union profonde et mystique avec son Seigneur, une union si complète qu’elle ne pouvait plus distinguer entre Krishna et son propre Soi. La seconde phase des pratiques spirituelles de Soudhamani commença lorsqu’elle eut un jour une vision inattendue de la Mère divine de l’univers. A la suite de cette expérience merveilleuse, elle aspira nuit et jour à s’unir à la Mère divine, possédée d’un désir qui ne lui laissait pas de trève.

 

Les membres de sa famille et les autres villageois étaient absolument incapables de comprendre les extases de Soudhamani ; elle ne se comportait pas comme une fille normale et fut donc en but à toutes sortes de persécutions.

Elle fut finalement contrainte de quitter la maison familiale et de vivre sans abri. Elle avait pour toit le ciel, pour lit la terre, pour lampe la lune et pour éventail la brise de mer. Tandis que la propre famille de Soudhamani ainsi que les villageois la rejetaient, les oiseaux et les autres animaux lui tinrent compagnie et devinrent ses fidèles amis. Ils lui apportaient de la nourriture et la servaient comme ils pouvaient.

Son père se souvient : «Si je regarde en arrière, je me sens si triste d’avoir tant fait souffrir Amma. Nous ne la comprenions pas. Tous ces signes de divinité, nous les interprétions de travers ou ne les reconnaissions pas. Nous étions complètement déroutés par son comportement. Elle n’était pas comme les autres enfants. »

Soudhamani se livra pendant des mois aux pratiques spirituelles les plus rigoureuses et les plus austères. Elle devint complètement indifférente aux besoins de son corps, se passant bien souvent de manger et de dormir. Tout son être brûlait d’amour pour la Mère divine. Elle embrassait la terre, étreignait les arbres, percevant en tout la Mère divine. Elle pleurait sous la caresse du vent, qu’elle ressentait comme celle de la Mère divine. Elle restait souvent plongée en samadhi (profonde méditation) pendant des heures et parfois des jours, sans manifester le moindre signe de conscience extérieure. La Mère divine apparut enfin à Soudhamani, dans toute Sa splendeur et Sa majesté. Seules les paroles d’Amma elle-même peuvent décrire ce qui s’ensuivit :  »Souriante, la Mère divine devint une masse de lumière et Se fondit en moi. Mon mental s’épanouit, baignant dans la lumière multicolore du Divin… » C’est ainsi que Soudhamani s’identifia totalement avec la Mère divine. Peu après, Elle réalisa l’Absolu sans forme et sans attribut. Le son primordial OM, la vibration qui existe dans tout l’univers, jaillissait spontanément de l’intérieur de son être et, pour citer ses propres paroles, elle réalisa que  » rien n’est différent de mon propre Soi sans forme, dans lequel l’univers entier existe comme une bulle minuscule. «  Soudhamani percevait maintenant tous les aspects du Divin en elle et pouvait les manifester à volonté.

 

http://www.ammafrance.org/index.php?option=com_content&view=category&layout=blog&id=2&Itemid=3

10342957_10152160378688302_437628966913663268_n

https://www.facebook.com/MataAmritanandamayi

« Efforçons-nous de vider l’intellect des pensées inutiles et de remplir notre cœur d’amour.
C’est la solution à toutes les souffrances et à la confusion générale de la société moderne »

Image de prévisualisation YouTube

10155896_10152041576648302_4009821799884037328_n

Présentation d’Amma:

Image de prévisualisation YouTube

10171204_10152042020333302_2296023987188976127_n

https://www.facebook.com/MataAmritanandamayi/timeline

« Plus vous donnez d’amour, plus votre cœur se remplit d’amour. L’amour est comme un fleuve sans fin. Donc, mes enfants, aimez-vous les uns les autres. »

12
 

Petit Art |
mon grenier que j'aime |
GD LA PALETTE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | la fée zen
| KOUT'fil New-Look
| TCHOLLE AND CO