SUSIE

Bienvenue dans mon monde

Abbe Pierre

Classé dans : AMOUR/Abbe Pierre — susie @

abbepierre.jpg

 Né à Lyon le 05 août 1912
Décédé à Paris le 22 janvier 2007

 

Cinquième né d’une famille aisée de huit enfants, Henri Grouès a quinze ans lorsqu’il ressent un appel indescriptible et entre en 1930 au couvent des capucins où il reçoit le nom de frère Philippe. Ordonné prêtre en 1938, il est vicaire à la cathédrale de Grenoble. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il crée des maquis en Chartreuse et dans le Vercors, et aide plusieurs personnes à passer en Suisse. Il garde de cette époque son nom de résistant : Pierre. Nommé aumônier à Paris à la Libération, il est député de Meurthe-et-Moselle de 1945 à 1951. Révolté par les inégalités sociales, il fonde en novembre 1949 l’association Emmaüs, qui se consacre à la construction d’abris provisoires pour les sans-logis, financée par la revente d’objets de récupération. Son combat prend une grande envergure pendant le dur hiver 1954. Le mouvement Emmaüs regroupe aujourd’hui 4.000 personnes et 84 communautés réparties dans 30 pays. Commandeur de la Légion d’honneur, l’abbé Pierre a été tout au long de sa vie l’une des personnalités préférées des Français.

«L’amitié, c’est ce qui vient au coeur quant on fait ensemble des choses belles et difficiles.»

«Les hommes politiques ne connaissent la misère que par les statistiques. On ne pleure pas devant les chiffres.»

«On ne peut pas, sous prétexte qu’il est impossible de tout faire en un jour, ne rien faire du tout.»

«Le rôle de tout être humain, c’est de faire la preuve que le monde n’est pas sans raison.»

«Que ceux qui ont faim aient du pain ! Que ceux qui ont du pain aient faim de justice et d’amour !»

«Vivre, c’est apprendre à aimer.»

A LIRE:

 Servir

Porte-parole des plus démunis, l’Abbé Pierre s’est fixé pour mission d’éveiller nos consciences, de mettre un terme à l’indifférence, à l’injustice et au mépris des droits de l’homme. Dans ce livre, il encourage à aimer la vie, notamment en aimant les autres. Il nous aide aussi à apprivoiser la mort, ces ‘grandes vacances’ qui ne sont pas une fin mais des retrouvailles. Il offre l’espérance. Ses préceptes de vie, regroupés autour de vingt verbes clés – partager, écouter, vivre ensemble, méditer, espérer, aider, agir, s’engager… -, s’adressent à chacun de nous, au-delà des confessions et des différences. Il en est de cette nourriture spirituelle, réconfortante et stimulante, comme des aliments partagés au quotidien : ‘Croyants ou pas, c’est la même soupe pour tout le monde.

A VOIR:

‘Hiver 1954′, un film de Denis Amar, avec Lambert Wilson et Claudia Cardinale, rend compte en 1989 de son action en faveur des sans-logis pendant l’hiver 1954.

http://secure.agirenligne.org/defaultAP.asp

 

Petit Art |
mon grenier que j'aime |
GD LA PALETTE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | la fée zen
| KOUT'fil New-Look
| TCHOLLE AND CO