SUSIE

Bienvenue dans mon monde

Dead can Dance

Classé dans : Musique-4/ DCD — susie @

 

dcd1.jpg

Spéciale dédicace à ma plus vieille amie,avec qui j’ai découvert ce groupe, à nos 20 ans d’amitié Vanessa…

Dead Can Dance est un groupe britannico-australien
composé essentiellement de Lisa Gerrard
(née le 12 avril 1961 à Melbourne, Australie)
et de Brendan Perry
(né le 30 juin 1959 à Londres, Royaume-Uni).
En 1981 à Melbourne, Lisa Gerrard et Brendan Perry se rencontrent
et décident de fonder Dead Can Dance.
(un nom inspiré du nom d’un masque aborigène apparemment macabre
mais qui devait symboliser la capacité
des choses « inanimées » à devenir animées
comme les instruments de musique par exemple…)
le groupe se sépare en 1998 mais s’est reformé
en 2005 pour une tournée mondiale.
Dead Can Dance a été l’un des fers de lance
du label discographique indépendant britannique 4AD,
avec d’autres groupes tels que Bauhaus, les Cocteau Twins,
les Pixies, This Mortal Coil ou les Throwing Muses.
Les deux membres fondateurs, Brendan Perry et Lisa Gerrard,
ont développé leur propre univers,évoluant
de la cold wave originelle vers des musiques d’inspiration
liturgiques et médiévales aux sonorités incantatoires
voire magiques, avant d’aboutir à une musique plus folklorique
aux emprunts nord-africains, sud-américains ou asiatiques
.

Oman

Image de prévisualisation YouTube

dcd.jpg

  la voix de Lisa Gerrard est l’un des éléments essentiels de l’originalité de Dead Can Dance. Vêtue d’une longue robe blanche, ses cheveux blonds noués en tresses pareilles à une couronne, elle est l’image vivante, lors de ses trop rares apparitions scéniques, d’une grande prêtresse primitive et hiératique. Le corps bouge à peine lorsqu’elle joue d’antiques instruments comme le cymbalon et le son métallique des cordes frappées se mêle à cette voix d’opéra, grave, profonde, puissante et presque androgyne. Là où Lisa Gerrard psalmodie des complaintes qui semblent être parvenues du fond des âges, Brendan Perry chante en anglais, leur langue maternelle, des textes mélancoliques, sombres, qui n’auraient pas déplu aux plus grands poètes anglo-saxons.

 

deadcandance.jpg

Leur style solennel et sombre leur a attiré une armée de fans
provenant de la culture gothiques.
Jouant avec les instruments, les sons et les harmonies,
Dead Can Dance a su se construire un univers mystique
extraordinaire. Le groupe s’est séparé en 1998.
Lisa poursuit une carrière solo et reviens sur le devant de la scene.
Un Golden Globe lui a été décerné pour la musique du film Gladiator,
écrite en collaboration avec le compositeur Hans Zimmer.

dcd1.jpg
2005 marque la reformation du groupe avec une tournée européenne
et nord-américaine…
dcdalbum.jpg

Cantara

Image de prévisualisation YouTube

  Musicalement inclassable (il serait restrictif et maladroit de les classer dans des cases aussi antagonistes que « gothique », « new age », « cold wave » ou « world music »), Dead Can Dance est avant tout une expérience esthétique et poétique au cœur du Spleen et de l’Ideal, titre d’un de leurs albums sorti en 1985, hommage à Charles Baudelaire qui traduit admirablement l’univers du duo. La tristesse face à la beauté de la nature, la brièveté et l’absurdité de l’existence humaine, l’évocation du souvenir, la quête de l’œuvre d’art comme lien avec le divin sont en effet les véritables thèmes de la musique de Dead Can Dance et cela, même lorsque Lisa Gerrard chante dans des sortes de glossolalies, langages inventés rappelant des langues anciennes, oubliées et comprises des seules initiés.     

212.jpg          

C’est, de tout ce que j’ écoute, le groupe qui m’a le plus fait voyager …

Je crois que si je devais me définir j’utiliserais cette musique là ….

Elle m’a accompagnée durant mon adolescence…

Lorsque j’écoute la voix de Lisa Gerrad je me sens lovée, bercée, je me retrouve enfin.

DEAD CAN DANCE fera à jamais parti de mon no-man’s land…

Etherée…Mystique…Humaine…

     Ubiquitous Mr Lovegrove

Image de prévisualisation YouTube

1987- album:Within the realm of dying sun

1988- album:The serpent’s egg  

  1990-album: Aion    

1993- album:Into the labyrinth

UNE PETITE COMPILATION A S’OFFRIR ET A OFFRIR

2003- DEAD CAN DANCE- WAKE

Rakim

Image de prévisualisation YouTube

Sanvean

Image de prévisualisation YouTube

Black Sun

Image de prévisualisation YouTube

http://www.deadcandance.com/

http://www.lisagerrard.com/main.html

http://www.brendan-perry.com/

 

1275624976l.jpg

Image de prévisualisation YouTube

3 réponses à “Dead can Dance”

  1. Holly Larch dit :

    Merci beaucoup.
    Je ne connaissais pas,mais maintenant,c’est tout à fait ce que j’aime.
    Merci encore.
    Holly Larch

  2. inero dit :

    je connaissais pas , j’ai cliquer , c’est super comme musique , je vais explorer de ce pas .
    amitier
    marc

  3. leblog dit :

    Il est vrai que nous avons écouté DCD durant des heures et des heures….
    J’adore ce qu’ils ont fait, ils ont bercé mon adolescence, et fait surgir un tout plein d’émotions…
    Merçi pour cette spéciale dedicace….

Laisser un commentaire

 

Petit Art |
mon grenier que j'aime |
GD LA PALETTE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | la fée zen
| KOUT'fil New-Look
| TCHOLLE AND CO